AccueilAuteursContact

Actualité


Juin 2017
Minh-Triết Phạm & Christiane HAEN-RANIERI
"Alsace Viêt-Nam" - haïku
En savoir +


Monique LEROUX SERRES
"Cendre et rosée" - roman
En savoir +


Mario URBANET
"Couleurs Noir" - poésie
En savoir +


Marie-José SALAS DE BALLESTEROS
"Du sang sur la pierre" - poésie
En savoir +


Fatiha MORCHID
"Etincelle d'ailleurs" - poésie
En savoir +


R.H. BLYTH
"Haïku vol.1 : La culture orientale" - haïku
En savoir +


Ben COUDERT
"La revanche des petits riens" - haïku
En savoir +


Régis MOULU
"Le béret du dromadaire" - poésie
En savoir +


Alain PIZERRA
"Le Caïman écorché suivi de L'entonnoir du destin" - poésie
En savoir +


Patrick CANHAN & Pablo de Poblette
"Psycho-Pablo-Micro-Mutant-Immateriel-Erotikus-Culturel-Errant-Rose" - poésie
En savoir +


Roland CHRETIEN
"Rêve un petit livre" - poésie
En savoir +


Juan ALARSON
"Tourbillon Saltimbanque" - poésie
En savoir +


Pierre CALONIER
"Voix pour une poétique de la pensée" - poésie
En savoir +


Mathilde TIXIER
"Volons sa fougue au vent" - poésie
En savoir +


Mai 2017
Diane DESCOTEAUX
"à coup d'ailes" - haïku
En savoir +


Anne-Cécile CAUSSE & Anaïs CHARRAS
"Autrement que la rive" - poésie
En savoir +


Eliane VERNAY
"Aux portes de la soif" - poésie
En savoir +


Irène DUBOEUF
"Cendre lissée de vent" - poésie
En savoir +


Alice SCHNEIDER
"Claque au vent" - poésie
En savoir +


Céline ESCOUTELOUP
"Debout dans tes yeux" - poésie
En savoir +


Paule Marie DUQUESNOY
"La tulipe rouge" - essai
En savoir +


Nathalie BONIFACE-MERCIER
"Le Chemin des veilleurs" - témoignage
En savoir +


Michèle REHLINGER & Germain REHLINGER
"Nos mains d'il ya dix mille ans" - haïku
En savoir +


Francis KRETZ & Philippe BREHAM
"Reflets en haïku" - haïku
En savoir +


Avril 2017
Michel BETTING
"Bouclettes indomptées" - haïku
En savoir +


Thérèse MIEL
"Esquisses d'un été" - poésie
En savoir +


Jean-Claude PARMELIN
"Griffures" - haïku
En savoir +


Mars 2017
Patrick FETU
"Entre ciel et mer" - haïku
En savoir +


Christiane HAEN-RANIERI
"Fragments de vie en trompe l'oeil" - haïku
En savoir +


Toinon MAGUEREZ
"La petite Afghane" - roman
En savoir +


Christiane BODET
"Miettes" - poésie
En savoir +


Hélios SABATE BERIAIN
"Personne à Sarajevo" - roman
En savoir +


Février 2017
Kouam TAWA
"Chemin faisant" - haïku
En savoir +


Denis EMORINE
"Fertilité de l'abîme" - poésie
En savoir +


FORESTIER Jean-François
"La maison qui n'en finissait pas d'être à vendre" - roman
En savoir +


Geneviève ROCH
"Les tapisseurs" - roman
En savoir +


DECHAUX Frédéric
"Réflexions buissonières" - essai
En savoir +


Janvier 2017
Catherine JARRETT
"La mémoire nue" - poésie
En savoir +


Dominique BOUFFIES
"Le Proche-Inaccessible" - spiritualité
En savoir +


Axel MAUGEY
"Le succès de la francophonie au XXIe siècle" - essai
En savoir +


PARHAL
"Osmose" - poésie
En savoir +


France BURGHELLE REY
"Petite anthologie" - poésie
En savoir +


Luce PELLETIER & Jean-Claude "Bikko" NONNET
"rengoum" - haïku
En savoir +


Alain CLASTRES
"Silencieux" - poésie
En savoir +


Décembre 2016
MARIANNE
"Dakar je t'aime, Dakar je te hais" - poésie
En savoir +


Jean-François MIGAUD
"De la difficile avancée de l'âme au printemps" - poésie
En savoir +


Régis MOULU
"Enrichir son vocabulaire avec 1 609 mots" - essai
En savoir +


Francis KRETZ
"musique de zen en zen" - haiku spiritualite
En savoir +


Patrick BONJOUR
"Perles d'enfants" - jeunesse
En savoir +


Nadine GRANDEAU
"Trois chats" - roman
En savoir +


Novembre 2016
Sarah MOSTREL
"Célébration" - spiritualité
En savoir +


Frédérique LOMBARD MOREL
"l'hôtel des passants" - roman
En savoir +


Novembre 2016
Suyin LAMOUR
"L'étreinte de l'éphémère" - poésie
En savoir +


Jean-Louis GUITARD
"Quatre ans et la guerre" - roman
En savoir +


Octobre 2016
Mylène VIGNON
"Confis toi" - poésie
En savoir +


Alhama GARCIA
"Journal des lisières" - poésie
En savoir +


Camille ROELENS
"Nuits" - roman
En savoir +


Charlotte GAYOT
"Une vie quand s'invite la maladie de Charcot" - poésie
En savoir +


Septembre 2016
Jocelyne DERUDDER
"Compilation des enseignements de Hirano Katsufumi Rôshi Maître Zen Sôto" - spiritualité
En savoir +


Ludovic HARY
"Le premier jour, société secrète" - roman
En savoir +


Joëlle THIENARD LEDIEU
"Le Trésor" - roman
En savoir +


Bernard GASCO
"Lèvres groseille" - poésie
En savoir +


Ghyslaine LELOUP
"Nuit chorale, son soleil sous les paupières" - poésie
En savoir +


Marc-Louis QUESTIN
"Urban Sax Les musiciens de l'infini (version anglaise)" - essai
En savoir +


Août 2016
Jean SAUBIETTE
"Le chevalier" - jeunesse
En savoir +


Juillet 2016
Hélène DUC
"De cendres et d'écarlate" - roman
En savoir +


Georges FRIEDENKRAFT
"Naître, deux fois" - haïku
En savoir +


Marc-Louis QUESTIN
"Urban Sax Les musiciens de l'infini" - essai
En savoir +


Juin 2016
Victor HUGO
"Demain ne peut attendre" - poésie
En savoir +


Pablo POBLETE & Claudine BERTRAND
"Eloge et défense de la langue française" - poésie
En savoir +


Patrick BONJOUR
"Haïkus vus en vrai" - haïku
En savoir +


Bruno SILLARD
"La passagère du wagon-lit" - roman
En savoir +


Michel-Olivier DURY
"La vie comme ça" - roman
En savoir +


Florence RIDE
"Les bateaux de papier" - roman
En savoir +


     


Auteur : Jean ANTONINI & Véronique DUTREIX
Titre : D'un champ à l'autre
Voilà six ans que les éditions Unicité publient des haïkus, et ce recueil, il faut bien le dire, est comme une note d’originalité de par le sujet et les deux voix qui s’apprivoisent tout au long du recueil. Véronique Dutreix et Jean Antonini réussissent avec simplicité à nous émouvoir en nous décrivant, chacun de leur point de vue, les raisons de leur présence. La paysanne vit son quotidien à la fois avec légèreté et une force de caractère liée à sa condition. Et pourtant il y a de l’émotion ancrée dans le simple fait que les faits se produisent exactement comme ils doivent se produire. Si la paysanne vit les choses dans la profondeur de son détachement, lui, le passant, regarde les oiseaux, les vaches et parfois s’in- terroge. Il appréhende aussi les événements comme quelqu’un de neuf, mais qui connaît. Il n’est pas dans l’action, et il prend du plaisir à regarder, à écouter, à taquiner la paysanne.

Auteur : Jacques BELISLE
Titre : L'heure du thé des astres
« Dans ce recueil construit par et à travers les quatre saisons, l’auteur ne fait point allégeance au classicisme au sens mimétique du terme : certes, ses haïkus respectent la métrique conventionnelle sans se cramponner pour autant au jalon impair du 5/7/5 à chaque trait de plume. La césure – kireji – qui marque une respiration se profile avec justesse sur le segment qui lui échoit ; les saisons – élément majeur du haïku traditionnel nippon et sceau de crédibilité et d’appartenance à une communauté – se présentent comme un fil conducteur.

Auteur : Salim BELLEN
Titre : Le singe renifle en décembre
« En ce début de l’année 2007, Salim Bellen met la dernière touche au recueil intitulé Le Singe renifle en décembre, un recueil de haïbuns, précise-t-il, tout en affirmant bien honnêtement qu’il méconnaît passablement ce genre : « […] haïbun, un
terme dont je connais mal la signification », concède-t-il dans La chatte de Daniel. Cependant, l’expérience vaut pour lui d’être tentée et c’est avec enthousiasme qu’il confie : « Je trouve stimulant de présenter la perle, si c’en est une, sans l’extraire de l’huître. » Quelle jolie métaphore pour approcher ce genre
littéraire ! Qui exprime plutôt bien l’esprit du haïbun… »

Auteur : Salim BELLEN
Titre : Tierra de Nadie
Le livre Tierra de Nadie retrace l’expérience directe du zen à travers les sens dans le temple de Cachipay, Bogota. Le sujet principal en est le maître de Salim Bellen et les disciples du temple, mais le livre est offert à tout lecteur ouvert au haïku. Il n’est pas obscur mais rempli de lumière et d’enchantement.

Les animaux et les plantes sont très importants, et surtout les petites bêtes : fourmis, papillons, puces…

Le sous-titre en est « mouches, moines et papillons ».
La domination des animaux par l’homme est le fruit d’une mauvaise interprétation de la Genèse… L’homme est aujourd’hui noyé par son œuvre et il sait qu’il doit changer ce rapport à la nature.

Auteur : Salim BELLEN
Titre : Un bâton dans les Andes précédé de L'Echelle brisée (2)
Aîné d'une famille de trois enfants, Salim Georges Bellen est né à Beyrouth le 21 novembre 1953. Il grandit choyé et dorloté, jusqu'à l'âge de dix ans, quand son père, médecin éminent, décède, lors d'un voyage en Colombie, d'une crise cardiaque, à quarante-six ans. Cette disparition précoce a beaucoup marqué Salim, dans sa jeune âme sensible, et par sa responsabilité d'aîné de la famille.

Après de brillantes études chez les Jésuites, et bien qu'ayant d'excellents résultats dans les matières scientifiques, Salim, qui était rêveur et distrait, a cultivé ses penchants pour la littérature et s'est aménagé un jardin secret où il s'adonnait aux poèmes, dès l'âge de douze ans.

Auteur : Michel BETTING
Titre : Bouclettes indomptées
Avec ce nouveau recueil de haïkus, Michel Betting fait montre de maîtrise et de sensibilité. À chaque saison, défilent des haïkus d'une justesse et d'une simplicité surprenantes qui ne peuvent que toucher le cœur du lecteur. Chaque haïku paraît naturel et se visualise facilement comme un plan de film.
L'auteur est un photographe et un poète de la vie qui passe avec ses instantanés. Il sait nous restituer une image, une ambiance, un détail essentiels…

Auteur : R.H. BLYTH
Titre : Haïku vol.1 : La culture orientale
Traduction de Daniel PY.

Voici une illustration, par Buson (1715-1783) du Oku no Hosomichi de Bashô (La sente étroite du Bout-du-Monde), qui montre une réunion de haïkaï de quatre poètes créant un long poème lié, dans la maison de Nagayama Shigeyuki, en juin 1689.
Rogan se penche sur son éventail et compose le verset suivant, Sora étant prêt à le transcrire, si Bashô (à l'extrême droite) l'approuve, tandis que Jûkô (Shigeyuki) est assis au-dessus, avec son fils derrière lui.

Auteur : Patrick BONJOUR
Titre : Haïkus vus en vrai
Patrick Bonjour nous propose un recueil de haïkus qu’il accompagne d’« illustrations » assez remarquables. Nous en expliquant la technique, il nous dit : « Je dessine au pinceau et à l’encre de Chine, puis je scanne le dessin, le passe en négatif (le noir devient blanc) et j’affine les traits en gommant pour donner un effet de gravure sur bois. » Je dois dire que l’effet en est, invariablement, des plus réussis.

Auteur : Danyel BORNER
Titre : Un hiver turquoise - haïkus gravés dans la buée
Danyel Borner vogua parfois en mer d'intranquillité. Sensibilité et liberté pour ce passionné d'images. Explorant la photographie, croisant en eaux de bibliothèques, navigation entre tournages et coulisses. Arrimé depuis l’enfance aux mots et à ses jeux – ah ! la solitude des jours sans école ! – il initia un premier journal épistolaire en 1990, et poursuivit différentes approches poétiques. Danyel Borner anime à présent des ateliers d’écriture et pratique le haïku en kukaï à Lyon. Membre de l’AFH depuis 2008, il entretient une généreuse correspondance et contribue à des recueils collectifs, anthologies et sites participatifs ainsi qu’à la revue trimestrielle GONG dédiée au haïku. Un blog en projet...
Michèle Rodet

Auteur : Ben COUDERT
Titre : La revanche des petits riens
Musicien et disquaire de profession depuis 20 ans, Ben Coudert se lie de passion pour les musiques expérimentales et minimalistes. C'est donc tout naturellement vers la poésie brève qu'il se tourne quand il découvre l'écriture en 2015.
Haïkus, senryus, tercets... S'affranchissant des canons de genre, les petites riens de Ben Coudert s'imbriquent et se complètent comme autant de pièces d'un puzzle autobiographique, entre réel et fiction.

Auteur : Paul DE MARICOURT & Daniel PY & Michel DUFLO
Titre : La Vallée éblouie, deuxième anthologie de haïkus du kukaï de Paris
Bernadette Becker - Philippe Bréham - Irène Brestlavtzev Thierry Casasnovas - Jose Cereijo - Monique Coudert Joëlle Delers - Martin Dinga - Michel Duflo - Cécile Duteil Danièle Duteil - Danièle Étienne-Georgelin - Frédérique Falaise Patrick Fetu - Meriem Fresson - Roselyne Fritel - Antoine Gossart Hiro Hata - Éric Hellal - Isabelle Hémery - Pascale Henry Cécile Holdban - Iocasta Huppen Leila Jadid - Kosuké Kawasaki - Grace Keiko - Tami Kobayashi Gwenaëlle Laot - Monique Leroux Serres - Françoise Lonquety Marie-Alice Maire - Christophe Marand - Paul de Maricourt - Nekojita - Éléonore Nickolay - Jean-Claude Nonnet Oriane Oberndorfer - Kazuko Okumura - Shigemi Oobayashi Lydia Padellec - Minh-Triêt Pham - Daniel Py - Valérie Rivoallon Myriam Rouxel - Marie-Jeanne Sakhinis de Meis Rahmatou Sangotte - Gilbert Stern - Lucia Supova - Fumiko Usuda Olivier Walter - Guso Yamaura - Isabelle Ypsilantis

Auteur : Paul DE MARICOURT & Daniel PY
Titre : La Valise entr'ouverte, anthologie de haikus du kukai de Paris
Isabel Asunsolo - Marie Barut - Micheline Beaudry - Salim Bellen - Philippe Bréham Véronique Brulet - Thierry Casals - Jean-Claude César - Monique Coudert - Marie Sylvine Dechaume Joëlle Delers - Jean Deronzier - Michèle Duflo - Cécile Duteil - Danièle Duteil - Loïc Eréac Patrick Fetu - Meriem Fresson - Abigail Friedman - Antoine Gossart - Esther Greaves - Eric Hellal Isabelle Hémery - Francis Kretz Gwenaëlle Laot - Diane Lemieux - Christophe Marand - Paul de Maricourt - Soisic Michelot - Lydia Padellec - Daniel Py - Philippe Quintat - Valérie Rivoallon Rahmatou Sangotte - Renée Simard - Serge Tomé - Jessica Tremblay.

Auteur : Diane DESCOTEAUX
Titre : à coup d'ailes
Ce n’est pas rien que de s’immerger dans l’univers poétique de Diane Descôteaux. Disons le tout de suite : en ouvrant son livre, il faut être prêt à embarquer pour un périple vertigineux, à attraper au vol ses haïku en rafale écrits aux quatre coins du monde, entre ciel et mer, entre deux continents, entre deux lunaisons, entre deux rives, entre deux rires, entre deux pleurs, entre...

à raison, à tort
j’écris, je prie ou je crie
la vie et la mort

Auteur : Nathalie DHENIN
Titre : Autour d'un parc
Dans ce recueil de haïkus, Nathalie Dhénin nous fait part de l’émotion qu’elle éprouve et nous la fait partager par la magie de l’instant de l’observation à la fois détachée et comme saisie en plein vol pour nous en offrir l’essentiel. Son art du haïku réside en cette fraîcheur d’étonnement qu’elle juxtapose à une émotion, un ressenti qui nous touche forcément.

Instants de partage, de rappels à soi, les haïkus de Nathalie Dhénin sonnent juste comme s’ils étaient composés avec le cœur et donc avec cette simplicité qui fait mouche. Rien ne lui échappe, ni les rencontres de hasard, ni ce qui lui est coutumier. Son regard ne tranche jamais et laisse les trois vers arriver et agir en nous avec la compréhension du non-jugement. Parfois l’auteure ose un « je » comme si elle se faisait à la fois actrice et observatrice des fragments de vie qui sont, pour elle, autant de notes subtiles, procurant au lecteur une vraie joie.

Auteur : Betty DREVNIOK
Titre : Aware, une introduction au haiku
Le livre de Betty Drevniok, AWARE, aidera sans aucun doute beaucoup de gens à comprendre ce qu’est le haïku de base, de même qu’il leur offrira un aperçu de la tradition à orientation zen, qui a été largement adoptée par les pratiquants du haïku dans le monde occidental. Il guidera à la fois le débutant et le professeur. L’auteure, qui était présidente de l’Association du haïku cana-dien (H.S.C.), emporte le lecteur dans un voyage du « comment faire » qui se base sur une forme primaire de haïku appelée le « haïku-image », et sur une tradition du haïku honorée à juste titre ; puis le lecteur entrera dans une fascinante collection de haïkus écrits pour ce manuel sur des thèmes assignés à des praticiens modernes de cet art, venant du Canada, des États-Unis d’Amérique et, dans un cas, du Japon.

Auteur : Hélène DUC
Titre : Egarer la lenteur
«Avec son troisième recueil, Égarer la lenteur, Hélène nous invite à entrer dans son univers à la veille de l’été. C’est la saison qu’elle a choisie pour ouvrir ce recueil, un temps suspendu où l’homme semble étranger au miracle de la nature. Cet être ensommeillé n’est-il pas une métaphore du lecteur qu’Hélène se doit d’éveillerau monde qui l’environne?

lecture au transat/une fourmi déplace/un mot sur deux

Puis l’homme urbain se métamorphose sous nos yeux. Ses sens s’aiguisent: il voit le vent, il entend la pluie. Et pour célébrer cette osmose nouvelle, Hélène utilise pour la première et presque unique fois le pronom personnel «je»:

Auteur : Hélène DUC
Titre : Le silence de l'autre rive
En lisant les haïkus d'Hélène Duc, le lecteur sera comme saisi par cette qualité d'observation qui déclenche une émotion juste, brève et intense. S'il fallait donner un sujet à ce livre ce serait tout simplement la vie au quotidien ponctuée d'événements, parfois autobiographiques, qui surviennent au fil des saisons qui bien sûr ont leur importance. L'auteur sait capturer les détails, les frissons de la vie qui donnent à voir l'essentiel.

À lire Hélène Duc, on se rend compte que le haïku est une voie royale pour qui sait attendre ce premier redoux, lorsque l'étang boit le silence de l'autre rive... Peut-être un parfum d'éveil.

Auteur : Danièle DUTEIL & Valérie RIVOALLON
Titre : Enfansillages, anthologie de Haiku
À l'origine de cette parution, le Printemps des Poètes bien sûr, d'ailleurs l'enfance n'est-elle pas le printemps de la vie ? Mais bien avant encore une passion et le désir de la partager comme nous la partageons à travers nos écrits et nos lectures.

Car la pratique du haïku a cette particularité d'être basée sur un principe de « collectivité » héritée des pratiques japonaises ancestrales.
C'est ainsi que le plaisir d'être lu est ici décuplé en proposant de découvrir de multiples regards, émotions, au travers de styles eux aussi divers.

Auteur : Patrick FETU
Titre : de vagues... en l'âme
«Le haisha associe photo et haïku sans que pour cela l’image illustre le poème et que ce dernier commente le cliché. »

Dans ce passage de son avant-propos, Patrick Fetu nous dit tout de son travail sans s’appesantir davantage sur la technique propre au haisha. Très vite le lecteur se rendra compte d’une double maîtrise, d’abord celle du photographe puis celle du haijin qui a laissé s’exprimer le haïku comme une manière de rêver l’instant ou de projeter sur lui une pensée immédiate.Face à face, photo et texte suggèrent et se répondent sans laisser cependant filer l’émotion tout en retenue.

Auteur : Patrick FETU
Titre : Entre ciel et mer
Après de vagues… en l’âme, Patrick Fetu nous offre un livre dont les textes et les photos, cette fois, ne parlent que de la Bretagne.

En tournant les pages du livre, le lecteur plongera peu à peu au cœur de cette terre qui peut se faire tantôt âpre tantôt douce. Le gris et le bleu se mélangent, s’enchevêtrent parfois jusque dans la mer. Haïkus et photos se parlent aussi jusque dans l’intime.

L’auteur a réussi le plus difficile : la simplicité qui touche le cœur, qui accouche même parfois d’une beauté saisissante.

Auteur : Patrick FETU
Titre : Paris en bref...s
Haïkus Senryus, Tercets
Avec ce livre, Patrick Fetu démontre que le haiku est avant tout l’art de poser un regard neuf où l’émotion n’apparaît que dans le détail qui amène à l’essentiel. Paris, une des plus belles villes du monde, fourmille de monuments, mais aussi de petites choses qu’on ne voit pas tout de suite et que l’auteur nous dévoile au détour d’une promenade, d’une marche lente. Patrick Fetu ne force aucun mot. C’est le cœur qui observe et invite ensuite le haiku à venir tout naturellement se poser sur la page, ce cœur qui a su se mettre au diapason de Paris et des personnes qui y vivent comme pour mieux s’adosser au réel.

Auteur : Georges FRIEDENKRAFT
Titre : Naître, deux fois
Avec ce nouveau livre, l’auteur nous convie à goûter chaque haïboun comme si finalement on lisait une nouvelle ou même une histoire. Rares sont les auteurs qui, comme lui, osent une dimension fantastique ou fantaisiste à leurs haïbouns, tout en y mêlant des faits réels, presque intimes parfois.

La beauté, le fantastique, l’humour jamais exempt d’une certaine gravité, font de ce recueil une petite merveille à découvrir comme une fleur qui s’ouvrirait avec son lot de lumière. Le haïboun érotique restera gravé dans votre mémoire grâce à ses subtilités mélangées.

Auteur : Christiane HAEN-RANIERI
Titre : Fragments de vie en trompe l'oeil
Bercée par le bilinguisme de son Alsace natale où elle se consacre à sa famille franco-italienne, Christiane Haen-Ranieri avoue une grande humilité devant la force de la diversité des cultures et des lieux de vie.

En ayant été, dès sa naissance, les yeux de ses parents aveugles, elle nous entraîne dans son univers avec une précision du détail qui fut une nécessité relationnelle et qui, aujourd’hui, fait éclore une jouissance poétique dans ses haïkus.

Auteur : Vincent HOARAU
Titre : Silences
On entre dans ce recueil de Vincent Hoarau comme dans une maison remplie de silence(s). Sur la pointe des pieds, lentement on approche, on se penche vers l’épaule du poète pour surprendre ses mots et attraper au vol ce haïku :

il cherche ses mots... à la fenêtre, les cursives des hirondelles

Silence de la page blanche, de la brume percée par le chant lumineux et discret d’un oiseau. Le poète n’ignore pas qu’il doit trouver en lui le silence nécessaire pour entrer en communion avec la nature et les êtres. Sens en éveil. On perçoit alors le premier rayon sur la fleur de magnolia, le chuchotement des galets ou celui du linge et de la peau lors d’une nuit d’été... ... Parfois aussi le poète peut être confronté à l’incompréhensionde son entourage : décalage entre une vie consumériste et celle dédiée aux mots. Le silence entre les êtres peut alors devenir pesant. Mais le poète n’im- pose jamais sa vision, il n’ouvre que des fenêtres.

Auteur : Florence ISSAC
Titre : Le Passage
Florence Issac, poète, professeure et éditrice, est née et habite actuellement à Paris. Son premier livre est la Fissure en 1999.

Elle fonde en 2002 l’association l’échappée belle regroupant des amis artistes de tous bords.

En mars 2006, elle fait partie des membres des poètes du monde et adhère au manifeste pour la paix.

En 2010, elle fonde la maison d’édition l’échappée belle édition orientée vers la poésie.

Auteur : Francis KRETZ & Philippe BREHAM
Titre : Reflets en haïku
toute petite fenêtre
qui ouvre au monde essentiel
elle saisit la vie

Reflets de la lune sur un lac, une rivière, reflets d’un soleil couchant sur la mer, ou l’ombre sur un mur ensoleillé des feuilles d’un saule qui bougent à peine au gré d’un vent léger, telles sont les images de la nature qui nous ont inspirés, pour exprimer en quelques mots le reflet d’un haïku. Dans ces images, la source est la lumière de la lune ou du soleil.

Mais, d’un haïku en reflet d’où provient la source ? De celle du haïjin qui aura écrit le haïku d’origine d’un duo. Et le second haïku sera, en résonance, le reflet du premier.

La « réponse » en haïku dans un duo sera ainsi transformée en regard du haïku d’origine d’un duo, tels les reflets de la lune, ou l’ombre d’un saule.

Dans ce livre, le haïku d’origine est composé en alternance par chacun des deux haïjins. Chacun sera la source, chacun sera le reflet.

Auteur : Francis KRETZ
Titre : haïkus de la pleine lune
échos de mes haïkus de cœur japonais

toute petite fenêtre
qui ouvre au monde essentiel
elle saisit la vie

Le haïku est le plus petit poème du Monde. Il nous vient du Japon du XVIIe siècle. Bashô a défini la forme et les règles de cette petite merveille de concision et d’émotions simplement suggérées. Il est toujours très en vogue au Japon (des millions d’adeptes, des centaines de revues et de concours annuels). Il est adopté depuis un siècle dans nombre de langues occidentales.

Ce livre est un florilège amoureux qui présente les haïkus classiques japonais préférés de l’auteur. Chacun des haïkus qu’il a sélectionné est accompagné d’un texte de résonances : ce sont ses émotions, sensations et réflexions, dans sa per- ception personnelle en écho.

Les haïkus mis en polyphonie et rythmique présentent en même temps les haïjins auteurs, les thèmes et les règles classiques.

Ce livre s’adresse à celles et ceux qui vont y découvrir le haïku, ou qui en ont déjà lus, ainsi qu’aux haïjin∙e∙s francophones.

Auteur : Francis KRETZ
Titre : musique de zen en zen
vivre la voie de l’instant avec les poèmes de Dōgen

brumes au matin
poèmes dans l’ombre des pins
que la lumière peint

Maître Dōgen est l’initiateur de l’École du zen sōtō au Japon au XIIIe s. Son œuvre considérable est écrite dans un esprit pédagogique imagé, concret et poétique. Dōgen prône la pratique zazen de méditation assise, ainsi que le zen au quotidien hors du dōjō. L’auteur a été d’emblée ébloui par les poèmes sélectionnés, traduits et commentés par Maître Taisen Deshi-maru, initiateur du zen sōtō en France et en Europe au XXe s.
La Voie de l’Instant, c’est dans un même temps, la voie dans l’instant et l’instant dans la voie. Philosophie à la fois zen et haïku, poème de l’instant. Ce livre vise à éclairer les thèmes et la pratique du zen et nos quotidiens par sa musique et sa poésie. (Eihei) Dōgen a écrit à la toute fin de sa vie au temple Eiheiji, qu’il avait fondé loin de Kyōto, son Recueil complet de Eihei, ou Eiheikōroku. Chaque poème sélectionné dans ce recueil fait l’objet d’un texte de résonances personnelles de l’auteur avec des haïkus en contrepoint.

Auteur : Alain LEGOIN
Titre : Eclectique
Alain Legoin, poète errant à travers les mots, au détour des ruelles pavées, cherche toujours sa voie, avançant à la boussole, cherchant le chemin le plus court pour atteindre le cœur. Il souffle sur les mots en vrac qui s’alignent au vent de sa pensée et écrit comme ça sans savoir (sans prévoir c’est mieux ainsi) des petits riens. Parce que le temps passe si vite, il fixe des instants d’humeur vagabonde, illustrés à l’envi, en longueur verticale et légère. Les notes de son silence intérieur se veulent symphonie du désir intense de croquer la vie sans artifices.

Auteur : René MAUBLANC
Titre : Le haiku des années folles
Dominique Chipot est l’un des historiens du haïku en France. Après l’analyse du texte de Paul-Louis Couchoud et la compilation des haïkus de la Grande Guerre, il rend hommage à travers ce livre à un autre écrivain et intellectuel, René Maublanc, qui a joué un rôle important mais trop méconnu tant dans la découverte que dans la propagation du haïku en France.

Si Dominique Chipot nous dresse d’abord un portrait de René Maublanc à travers les événements qui ont jalonné sa vie, sa formation puis son parcours d’intellectuel, c’est pour mieux ensuite nous faire part des questionnements, des recherches et même des tâtonnements de cet homme qui n’eut de cesse d’adapter ce genre littéraire à notre langue.

Auteur : Minh-Triết Phạm & Christiane HAEN-RANIERI
Titre : Alsace Viêt-Nam
Dans ce recueil de renku, les deux auteurs, Minh-Triết Phạm et Christiane Haen-Ranieri, nous invitent à voyager d’un paysage à l’autre jusqu’au cœur de leurs passions communes : le renku, la photographie et le tourisme culturel. Le lecteur est alors très vite captivé par une conversation des plus surprenantes.

Viêt-Nam et Alsace se répondent dans une joute poétique entre un pays d’Asie du Sud-Est et une région française qui, à priori, ne se ressemblent pas du tout. Et pourtant, la magie opère, et les deux poètes qui portent cet ouvrage en traduisent les mêmes regards, émotions et sentiments. Parfois on ne sait plus si c’est Christiane Haen-Ranieri qui écrit sur l’Alsace ou si c’est Minh-Triết Phạm qui écrit sur le Viêt-Nam, ou inversement. Peu importe, ce sont les découvertes et les impressions qu’ils nous transmettent comme autant de clins d’œil sensibles. Les deux auteurs ne font qu’un dans ce dialogue qui scelle leur amitié et amène le lecteur là où il ne pouvait s’y attendre. Histoire, civilisations, monuments, plats traditionnels diffèrent certes, mais les auteurs, eux, partagent la même approche de la démarche, de la perspective et de l’esprit.

Auteur : Minh-Triết Phạm
Titre : Reflet aveugle
Dans ce nouveau livre, très vite le lecteur peut se rendre compte que Minh-Triết Phạm n’hésite pas à faire partager ses enchantements à travers des circonstances fortuites ou des situations personnelles. Pour lui, le je est partie prenante, mais chaque fois avec une sorte d’humilité ou de rationalité qui amène le haïku à une simplicité telle qu’on la croirait synonyme de grâce.

L’auteur parvient tout au long du recueil à nous surprendre et nous interpeller par sa clairvoyance qui, par moment, nous fait éprouver l’émerveillement du contemplatif au cœur du quotidien, et cela se ressent dès les premiers haïkus. C’est un ouvrage qui se lit comme une kyrielle de petits bijoux tercets qu’on déguste et redéguste à chaque lecture.

Auteur : Lydia PADELLEC
Titre : Un doigt sur les lèvres
À travers ses haïkus, Lydia Padellec éveille en nous, par petites touches signifiantes, comme une floraison de souvenirs. Est-ce notre enfance retrouvée ou l’intensité d’un moment présent que nous n’avons pas capté et qui soudain rejaillit ? C’est dans ce sens que ces haïkus, comme une reconnaissance de ces instants, nous arrivent par cette écriture qui ne force rien, tout en douceur, simplicité, justesse. Le jardin du père ou les bords de mer en Bretagne nous en disent long sur nous-mêmes.

Auteur : Jean-Claude PARMELIN
Titre : Griffures
Avec ce livre de tercets et haïkus, l’auteur dessine les contours d’une poésie tout en nuances. Les thèmes abordés sont ceux du quotidien de sa vie, mais il aime aussi regarder la nature avec l’œil acéré de l’observateur qui va tout de suite à l’essentiel et trace le trait juste pour toucher directement le cœur. Certains passages témoignent d’une douceur triste ou parfois c’est tout le contraire, on pressent presque de l’optimisme. Parfois aussi l’auteur fait encore plus court que le haïku et en dix syllabes à peine fait mouche. Jean-Claude Parmelin nous offre là un livre d’une richesse extraordinaire en nous démontrant non sans force que c’est dans la manière de poser son regard que l’on capte l’essentiel et que c’est dans la simplicité que l’on sent naître et vivre les choses.

Auteur : Josette PELLET
Titre : Les dimanches à Verdaine
Jo(sette) Pellet vit à Grandvaux (Suisse). Intervenante psychosociale et animatrice d’ateliers d’écriture, pratique zazen et autres disciplines depuis une vingtaine d’années et le haïku depuis cinq ans, mais se considère comme une débutante (Zen mind, beginner’s mind). Auteure d’un précédent recueil de haïkus (la ballade du grillon, éd. Samizdat, 2009) et de nombreux haïkus, tankas et haïbuns publiés dans différents ouvrages collectifs, revues et anthologies, corédactrice de Les femmes et la Mob (éd. Zoé). L’écriture est sa plus vieille amie.

Auteur : Josette PELLET
Titre : Syrie - Les hirondelles crient
Chaque haïku de Jo(sette) Pellet dévoile l’instant des choses vues ou vécues dans cette Syrie qu’elle a aimée immédiatement et où elle s’est rendue à trois reprises. Elle a observé ce pays avant la guerre, en a souligné des contrastes et des détails qui en disent long, mais aussi les non-dits.

Ses haïkus sont comme autant d’instantanés qui, au fil de la lecture, s’enracinent en nous. On y décèle quelquefois de l’humour. Les textes en page de droite sont ceux de la guerre et nous renvoient à une Syrie qui souffre, qui ne se reconnaît plus.

Auteur : Luce PELLETIER & Jean-Claude "Bikko" NONNET
Titre : rengoum
Parcours de deux auteurs dont les voix se parlent, se répondent selon un mode inventé par Luce Pelletier, mélange ou symbiose entre le renga, forme poétique japonaise, et le pantoum, forme poétique occidentale chère aux romantiques et aux symbolistes.
Ce livre plonge d’emblée le lecteur dans une créativité qui, sans le dérouter, va le surprendre tout en l’amenant à la compréhension d’une poétique maîtrisée où la contrainte, paradoxalement, libère, pour toujours surprendre et émerveiller sa lecture. Ce qui fait la beauté immédiate de ces textes c’est le plaisir de la rencontre de deux auteurs qui s’inscrivent en partage pour unir leurs voix dans des suites de correspondances qui suggèrent plus qu’elles ne font sens, dialogue peut-être entre le conscient et l’inconscient. Nous sommes bien là dans quelque chose de nouveau, un dialogue entre deux poètes qui pourrait bien être infini sans ne jamais dérouter, où l’inspiration devient alors une forme de partage en émoi.
Le lecteur aura plaisir également à se référer à la belle préface de Jean Dorval et à la postface de Luce Pelletier pour mieux comprendre le cheminement de cette nouvelle forme poétique qu’est le rengoum.

Auteur : Yann REDOR
Titre : Chemins des trois îles Haïkus et tercets des jours de marche
Yann Redor est un marcheur. Un marcheur perpétuel. En ville, on peut le rencontrer, vif, presque gambadant, entre les métros, les places de marché, les couloirs des bureaux. Dès qu’il le peut, il file dans la nature et le plus souvent c’est sur la montagne qu’il ancre ses pieds. Il marche tantôt seul, tantôt avec des compagnons de rencontre, tantôt avec sa famille.

Il a choisi, ici, de nous emmener en voyage dans quelques îles qu’il a arpentées en 2015, seul ou avec l’une de ses filles: en Crète, à la Réunion et à Madère...

Auteur : Germain REHLINGER
Titre : La ligne de faiblesse
Certaines œuvres d'art vous dépassent ou vous captent. Vous dialoguez avec elles, y projetez certains faits de vie : l'œuvre propose son éclairage. Un retable cristallise le décès prématuré de la mère ; le destin d'un copiste vous interpelle ; une performance vous plonge dans la cruauté ; la peinture aborigène s'invite ; un prisonnier tue le temps en dessinant ; un déserteur vous inspire deux tableaux ; une marionnette symbolise l'univers de cet ami artiste ; votre corps éprouve le sentier d'art à chaque pas.

Auteur : Germain REHLINGER
Titre : Pelote des jours
«Nous voilà donc partis sur l’invitation de la pelote qui roule, qui roule… Nous passerons sans transition de la Gaspésie au Népal, en Inde, au Vietnam, des déserts de l’Algérie à l’aéroport de Hong Kong, porte des portraits australiens…

… C’est en plongeant au plus intime de ses souvenirs d’enfance, de son identité alsacienne/lorraine même, que Germain Rehlinger puise ses évocations tendres ou tristes, graves ou légères, toujours émouvantes et nous livre une galerie de portraits de proches (sa grand-mère alsacienne, son père, son beau-frère, une tante, le fils, la petite-fille…) ou de personnages qui ont marqué son adolescence et l’ont fait grandir (chanteurs, mathématicien, artisans, acteurs de l’après-Mai 68 ou de la langue natale oubliée…)...

Auteur : Michèle REHLINGER & Germain REHLINGER
Titre : Nos mains d'il ya dix mille ans
Des haïkus de voyage, au Japon sans doute, dans les pas de Bashô peut-être ? Non, ils sont le fruit de quatre séjours en Australie, un pays neuf, aux points cardinaux de celui-ci, mais l’Australie représente quatorze fois la France ! Les poèmes parlent du mode de vie australien, des grandes cités ou de l’outback, des paysages rouges ou bleus, de la faune et de la flore, des rencontres, de la culture aborigène, des impressions ... C’est un couple qui voyage ; elle a accompagné les haïkus de photos, lui, de tableaux.

Auteur : Valérie RIVOALLON
Titre : Enfansillages 2
Ce recueil fait suite à Enfansillages paru en mai 2012 qui présente une sélec-tion de haïkus écrits par des poètes francophones sur le thème de l'enfance. Ici, sont rassemblés, à l'inverse, des poèmes sur le monde des adultes composés, traduits, illustrés par 172 jeunes français et allemands âgés de 6 à 20 ans. Trois sujets principaux sont traités : la famille, l'école et la société.
Nous leur avons ouvert ces pages pour contrecarrer l'image qu'on leur donne trop souvent d'enfants indomptables, irrespectueux et rebelles en leur disant non pas « tais-toi et écoute ! » comme à l'accoutumée mais « parle-moi, je t'écoute ! ».
Tendez-leur vos oreilles, ils vous prêtent leurs yeux !

Auteur : Valérie RIVOALLON
Titre : J'Haïkuse
Valérie Rivoallon dirige l'association Les Films des quatre rives qui organise des événements culturels pluridisciplinaires (cinéma, théâtre, arts plastiques, littérature...). Elle écrit des haïkus depuis 2009, publiés dans différents ouvrages collectifs, revues, anthologies. Elle a dirigé et codirigé les recueils Enfansillages 1 et 2. J'haïkuse est son premier titre personnel.

D'origine scandinave, Iris von Corswant est née en Argentine où elle a fait ses études. Mariée à un Français, elle suit son mari en Roumanie où elle prend des cours de dessin à l'École d'Art de Craiova. De retour en France, après quelques années de travail en entreprise, elle s'inscrit aux ateliers de dessin et peinture de la ville de Paris où elle travaille notamment le modèle vivant depuis plus d'une dizaine d'années. Elle a participé à une exposition en Suède sur l'île de Gotland, en avril 2004.

Auteur : George SWEDE
Titre : Le haïku moderne en anglais
Le haïku moderne en anglais explique simplement, en expérimentant, ce qu'il faut retenir du fonctionnement d'un haïku et, par-là, du socle de règles qui identifient le genre.

Suivent deux recueils de George Swede publiés en 2000 et 2010. On peut voir « l'américanité » à l'œuvre dans cette écriture : immédiateté, vie de tous les jours, sujets allant des plus graves aux plus comiques, minimalisme et détachement pour certains, élément essentiel non dit mais bien présent...

Auteur : Kouam TAWA
Titre : Chemin faisant
Kouam Tawa est un auteur africain et c’est merveilleux que l’art du haïku ait trouvé en lui une autre culture pour perpétuer l’art de l’observance et nous toucher directement le cœur.

Plusieurs haïkus sont imprégnés de sa terre natale, loin de cette France parfois trop douce au regard des paysages et des faits – quotidiens ou uniques – que décrit l’auteur :

L’éclat
de rire
d’une bombe

On ne voit
que le rouge
dans l’azur incendié



Editions Unicité
3 sente des Vignes
91530 Saint-Chéron
Tél. 06.23.86.73.83
site réalisé parliens mentions légales © 2013 Editions Unicité