AccueilAuteursContact

Actualité


Novembre 2018
Muriel RAMOS
"À fleur de femmes" - roman
En savoir +


Anne DE COMMINES & Philippe TANCELIN
"Anthologie des ascendances" - poésie
En savoir +


Arnaud VILLANI
"Avant la philosophie" - essai
En savoir +


Gabriela ROSA DA SILVA
"Danse poétique" - poésie
En savoir +


Henri LE GUEN-KÂPRAS
"L'Eternité des alliances" - poésie
En savoir +


Joëlle THIENARD
"Petits poèmes à thème pour enfants qu'on aime" - poésie
En savoir +


Christine GUILLOUX & Patrick RANA-PERRIER
"Une Histoire, des histoires, et après ?" - histoire
En savoir +


Octobre 2018
Angély ANDRIEU
"ANGÉLY ANDRIEU Poète disparu pour la France" - poésie
En savoir +


Laurence BOUVET
"Anthologie du rêve" - poésie
En savoir +


Ludovic HARY
"Cette fleur silicienne" - roman
En savoir +


Gérard MOTTET
"Concerts de l'Un et du Multiple" - poésie
En savoir +


Frédérique LOMBARD MOREL
"Devant ma porte ! Jeter du sel…" - roman
En savoir +


Toinon MAGUEREZ
"La fille du camion" - roman
En savoir +


Bruno SILLARD
"Migrants sur les chemins du monde" - essai
En savoir +


Marine FIEYRE
"Muse au" - poésie
En savoir +


Ronald NOSSINTCHOUK
"Un opéra au monde" - poésie
En savoir +


Septembre 2018
Frann BOKERTOFF
"Ainsi volent les libellules" - roman
En savoir +


Pierre BARBONI
"Au matin des jours d'après" - roman
En savoir +


Clément G. SECOND
"Encres de songerie" - poésie
En savoir +


Joëlle THIENARD
"Entre chien et loup" - roman
En savoir +


Yu ZHAO
"La Voie du Sans-Sac" - témoignage
En savoir +


Catherine FERRIERE
"Le retour" - poésie
En savoir +


Laura FUSCO
"Limbo" - poésie
En savoir +


Luce PELLETIER
"Nuit sur Babel" - poésie
En savoir +


Michel BETTING
"Terril" - haïku
En savoir +


Août 2018
François MOURELET
"La machette rouge" - roman
En savoir +


Thierry ACOMAT
"Maladésir" - roman
En savoir +


Luce PELLETIER & Jean-Claude "Bikko" NONNET
"rengoum 2" - haïku
En savoir +


Juillet 2018
ISABEAU
"Le Ministère des Animaux" - poésie
En savoir +


Jean SAUBIETTE
"Lucien et le caillou magique" - jeunesse
En savoir +


Juin 2018
Colette PIAT
"L'automobile qui murmure à l'oreille des femmes" - roman
En savoir +


France BURGHELLE REY
"L'Aventure" - roman
En savoir +


Minh-Triết Phạm & Christiane HAEN-RANIERI
"Paris ma romance" - haïku
En savoir +


Mai 2018
Geneviève BERTRAND
"A bouche décousue" - poésie
En savoir +


Pascal MORA
"Ce lieu sera notre feu" - poésie
En savoir +


Florence ISSAC & Michel CARLON
"D'un instant à l'autre Neuf mois d'amour à cueillir le jour" - haïku
En savoir +


Dan BOUCHERY
"Dan et Cookie Super Star" - roman
En savoir +


Maggy DE COSTER
"Déclinaison du verbe" - poésie
En savoir +


Rose-Marie MATTIANI
"Des jours sans eux" - poésie
En savoir +


Charlotte GAYOT
"En sables mouvants" - poésie
En savoir +


Rocío DURÁN-BARBA
"Encore des flammes" - essai
En savoir +


Chantal VIART
"Julien VOCANCE, Maître Haïjin français" - haïku
En savoir +


Danièle DUTEIL
"L'or du rein - L'humain corps et âme" - haïku
En savoir +


Watson CHARLES
"Le chant des marées" - poésie
En savoir +


Patrick FETU
"Le soleil endormi" - haïku
En savoir +


Hélios SABATE BERIAIN
"Les Corps rompus" - poésie
En savoir +


Anne-Lise BLANCHARD
"Les jours suffisent à son émerveillement" - poésie
En savoir +


Blandine MASSINOT
"Liens" - roman
En savoir +


Fatou SAOUNERA & Patrick BONJOUR
"Mais où est passée la Tour Eiffel" - jeunesse
En savoir +


Laurence BOUVET
"On ne sait pas que les mères meurent" - poésie
En savoir +


Pablo POBLETE
"Paix!" - poésie
En savoir +


Philippe MACE
"Parfums envolés" - haïku
En savoir +


Miguel COELHO
"Quasi-haïkus" - poésie
En savoir +


Christiane SIMONEAU
"Quelque part ici" - poésie
En savoir +


ANTEMANHA
"Ruche Ecrits d'atelier" - poésie
En savoir +


Régine BEAUVAIS
"Un sourire en tête" - poésie
En savoir +


Jacques CAUDA
"Vita Nova" - roman
En savoir +


Avril 2018
Michel COSEM
"Aile, la messagère" - poésie
En savoir +


Joëlle THIENARD
"Au-delà des sens" - poésie
En savoir +


Guy ALLIX
"En chemin avec Angèle Vannier" - essai
En savoir +


Ariel MARINIE
"Le Chat a créé Dieu à son image" - roman
En savoir +


Jeanne MORISSEAU
"Mauve avant" - roman
En savoir +


Denis EMORINE
"Prélude à un nouvel exil" - poésie
En savoir +


Michel MIDAN
"Un grand départ" - roman
En savoir +


Mars 2018
Jacquy GIL
"A bouts pensants" - poésie
En savoir +


Laurent DESVOUX-D'YREK
"Des chiffons de javel... aux ardents poétiques" - poésie
En savoir +


Alain CLASTRES
"En chemin" - poésie
En savoir +


Patrick BONJOUR
"Immobilité minérale du héron" - haïku
En savoir +


Pamella ÉDOUARD & Gaspare DORI
"Lady Macbeth" - roman
En savoir +


Michèle CABANE
"Que jamais on ne fait…" - haïku
En savoir +


Février 2018
Nathalie DHENIN
"Autour de nous" - haïku
En savoir +


Prisca POIRAUDEAU
"L'âme chambre" - roman
En savoir +


Jean-Louis GUITARD
"L'éternel été" - roman
En savoir +


Claude Sylvie ULRIK
"Les îles de la langue" - poésie
En savoir +


Marc-Louis QUESTIN
"Les Prophéties du Tigre blanc" - spiritualité
En savoir +


Seiso Paul COOPER
"Toujours debout / Still standing" - haïku
En savoir +


Dominique BOUFFIES
"Via Jésus-Christ" - spiritualité
En savoir +


Janvier 2018
Ivan DMITRIEFF
"A la table de silence suivi de Poèmes en scène" - poésie
En savoir +


Patrick MANDALA
"La recherche de soi" - spiritualité
En savoir +


Christiane PEUGEOT
"Remonter et descendre le temps" - essai
En savoir +


Marine FIEYRE
"Saute !" - poésie
En savoir +


Décembre 2017
Bojenna ORSZULAK
"Chemins de la soif" - poésie
En savoir +


Patrice MOSCA & Marcel BAGNOLE
"Hôtel des Gaules" - roman
En savoir +


Laure CAMBAU
"Le manteau rapiécé" - poésie
En savoir +


Coralie CREUZET
"Mille soleils" - haïku
En savoir +


Fabien MARQUET
"Par la fenêtre je me suis fait feuillage" - poésie
En savoir +


Béatrice ALBERTAT
"Souffle chant initiatique" - poésie
En savoir +


Novembre 2017
Chantal GRIMM
"Contes & nouvelles au château ouvrier" - essai
En savoir +


Lucien GUIGNABEL
"Haïkus des champs" - haïku
En savoir +


Michel LECORRE
"La bataille des mouches à feu" - roman
En savoir +


Eric DUBOIS
"LANGAGE(S)" - poésie
En savoir +


Mylène VIGNON
"Le souffleur de l'ombre" - roman
En savoir +


     

haiku


Auteur : Jean ANTONINI & Véronique DUTREIX
Titre : D'un champ à l'autre
Voilà six ans que les éditions Unicité publient des haïkus, et ce recueil, il faut bien le dire, est comme une note d’originalité de par le sujet et les deux voix qui s’apprivoisent tout au long du recueil. Véronique Dutreix et Jean Antonini réussissent avec simplicité à nous émouvoir en nous décrivant, chacun de leur point de vue, les raisons de leur présence. La paysanne vit son quotidien à la fois avec légèreté et une force de caractère liée à sa condition. Et pourtant il y a de l’émotion ancrée dans le simple fait que les faits se produisent exactement comme ils doivent se produire. Si la paysanne vit les choses dans la profondeur de son détachement, lui, le passant, regarde les oiseaux, les vaches et parfois s’in- terroge. Il appréhende aussi les événements comme quelqu’un de neuf, mais qui connaît. Il n’est pas dans l’action, et il prend du plaisir à regarder, à écouter, à taquiner la paysanne.

Auteur : Jacques BELISLE
Titre : L'heure du thé des astres
« Dans ce recueil construit par et à travers les quatre saisons, l’auteur ne fait point allégeance au classicisme au sens mimétique du terme : certes, ses haïkus respectent la métrique conventionnelle sans se cramponner pour autant au jalon impair du 5/7/5 à chaque trait de plume. La césure – kireji – qui marque une respiration se profile avec justesse sur le segment qui lui échoit ; les saisons – élément majeur du haïku traditionnel nippon et sceau de crédibilité et d’appartenance à une communauté – se présentent comme un fil conducteur.

Auteur : Salim BELLEN
Titre : Le singe renifle en décembre
« En ce début de l’année 2007, Salim Bellen met la dernière touche au recueil intitulé Le Singe renifle en décembre, un recueil de haïbuns, précise-t-il, tout en affirmant bien honnêtement qu’il méconnaît passablement ce genre : « […] haïbun, un
terme dont je connais mal la signification », concède-t-il dans La chatte de Daniel. Cependant, l’expérience vaut pour lui d’être tentée et c’est avec enthousiasme qu’il confie : « Je trouve stimulant de présenter la perle, si c’en est une, sans l’extraire de l’huître. » Quelle jolie métaphore pour approcher ce genre
littéraire ! Qui exprime plutôt bien l’esprit du haïbun… »

Auteur : Salim BELLEN
Titre : Tierra de Nadie
Le livre Tierra de Nadie retrace l’expérience directe du zen à travers les sens dans le temple de Cachipay, Bogota. Le sujet principal en est le maître de Salim Bellen et les disciples du temple, mais le livre est offert à tout lecteur ouvert au haïku. Il n’est pas obscur mais rempli de lumière et d’enchantement.

Les animaux et les plantes sont très importants, et surtout les petites bêtes : fourmis, papillons, puces…

Le sous-titre en est « mouches, moines et papillons ».
La domination des animaux par l’homme est le fruit d’une mauvaise interprétation de la Genèse… L’homme est aujourd’hui noyé par son œuvre et il sait qu’il doit changer ce rapport à la nature.

Auteur : Salim BELLEN
Titre : Un bâton dans les Andes précédé de L'Echelle brisée (2)
Aîné d'une famille de trois enfants, Salim Georges Bellen est né à Beyrouth le 21 novembre 1953. Il grandit choyé et dorloté, jusqu'à l'âge de dix ans, quand son père, médecin éminent, décède, lors d'un voyage en Colombie, d'une crise cardiaque, à quarante-six ans. Cette disparition précoce a beaucoup marqué Salim, dans sa jeune âme sensible, et par sa responsabilité d'aîné de la famille.

Après de brillantes études chez les Jésuites, et bien qu'ayant d'excellents résultats dans les matières scientifiques, Salim, qui était rêveur et distrait, a cultivé ses penchants pour la littérature et s'est aménagé un jardin secret où il s'adonnait aux poèmes, dès l'âge de douze ans.

Auteur : Michel BETTING
Titre : Bouclettes indomptées
Avec ce nouveau recueil de haïkus, Michel Betting fait montre de maîtrise et de sensibilité. À chaque saison, défilent des haïkus d'une justesse et d'une simplicité surprenantes qui ne peuvent que toucher le cœur du lecteur. Chaque haïku paraît naturel et se visualise facilement comme un plan de film.
L'auteur est un photographe et un poète de la vie qui passe avec ses instantanés. Il sait nous restituer une image, une ambiance, un détail essentiels…

Auteur : Michel BETTING
Titre : Terril
vacances d’été
« tout in haut de ch’terril »
personne

le vent
quelques pies
le bruit de la ville à mes pieds

plein de périls
le terrible terrils ?
soirée Halloween

Auteur : R.H. BLYTH
Titre : Haïku vol.1 : La culture orientale
Traduction de Daniel PY.

Voici une illustration, par Buson (1715-1783) du Oku no Hosomichi de Bashô (La sente étroite du Bout-du-Monde), qui montre une réunion de haïkaï de quatre poètes créant un long poème lié, dans la maison de Nagayama Shigeyuki, en juin 1689.
Rogan se penche sur son éventail et compose le verset suivant, Sora étant prêt à le transcrire, si Bashô (à l'extrême droite) l'approuve, tandis que Jûkô (Shigeyuki) est assis au-dessus, avec son fils derrière lui.

Auteur : Patrick BONJOUR
Titre : Haïkus vus en vrai
Patrick Bonjour nous propose un recueil de haïkus qu’il accompagne d’« illustrations » assez remarquables. Nous en expliquant la technique, il nous dit : « Je dessine au pinceau et à l’encre de Chine, puis je scanne le dessin, le passe en négatif (le noir devient blanc) et j’affine les traits en gommant pour donner un effet de gravure sur bois. » Je dois dire que l’effet en est, invariablement, des plus réussis.

Auteur : Patrick BONJOUR
Titre : Immobilité minérale du héron
Immobilité
minérale du héron-
passage d'un tronc...

Joueur de clarinette
ajoutant au "Lac des cygnes"
deux ou trois canards.

Auteur : Danyel BORNER
Titre : Un hiver turquoise - haïkus gravés dans la buée
Danyel Borner vogua parfois en mer d'intranquillité. Sensibilité et liberté pour ce passionné d'images. Explorant la photographie, croisant en eaux de bibliothèques, navigation entre tournages et coulisses. Arrimé depuis l’enfance aux mots et à ses jeux – ah ! la solitude des jours sans école ! – il initia un premier journal épistolaire en 1990, et poursuivit différentes approches poétiques. Danyel Borner anime à présent des ateliers d’écriture et pratique le haïku en kukaï à Lyon. Membre de l’AFH depuis 2008, il entretient une généreuse correspondance et contribue à des recueils collectifs, anthologies et sites participatifs ainsi qu’à la revue trimestrielle GONG dédiée au haïku. Un blog en projet...
Michèle Rodet

Auteur : Michèle CABANE
Titre : Que jamais on ne fait…
Née le 31 décembre 1944 à Vandoeuvre (54)
Maître praticien P.N.L.
Conseillère en Relations Humaines, elle a commencé à se passionner pour la photographie et l’écriture à l’âge de sa retraite…
- Prix spécial au concours de nouvelles organisé par la ville de Draveil
- Stage dans le Gers animé par des écrivains de la Société des Gens de Lettres de France (1999)
- Prix spécial lors de l'exposition de photos organisée par la ville de Verrières-le-Buisson
- Coauteur d'une pièce de théâtre jouée à la Maison de Cyrano de Gif/Yvette

Auteur : Seiso Paul COOPER
Titre : Toujours debout / Still standing
zazen matinal
entre les pensées qui s’élèvent et disparaissent
le contact du bout des pouces

morning zazen
between thoughts that rise and fall
touch of thumb tips

écrire un haïku, pourquoi ?
le soleil brille
les oiseaux chantent

write a haiku, why?
the sun shines brightly
morning birds sing

Traduction de Luc Boussard

Auteur : Ben COUDERT
Titre : La revanche des petits riens
Musicien et disquaire de profession depuis 20 ans, Ben Coudert se lie de passion pour les musiques expérimentales et minimalistes. C'est donc tout naturellement vers la poésie brève qu'il se tourne quand il découvre l'écriture en 2015.
Haïkus, senryus, tercets... S'affranchissant des canons de genre, les petites riens de Ben Coudert s'imbriquent et se complètent comme autant de pièces d'un puzzle autobiographique, entre réel et fiction.

Auteur : Coralie CREUZET
Titre : Mille soleils
quels mots pour le dire
le vent
dans les arbres

La question est posée. Comment dire le vent ? Comment dire tout en se taisant ? Et est-ce seulement possible ? Pour tenter de le faire, Coralie Creuzet a choisi la voie du haïku, ce petit poème venu du Japon qui cherche, le temps d'une respiration, à rendre l'émotion que nous inspire la nature, à dire les petites merveilles du quotidien.
Vincent HOARAU

Coralie Creuzet, née Berhault, a étudié la musicologie, les lettres et les métiers du livre. C’est en 2005 qu’elle rencontre le haïku… En 2014, elle part en famille, à pied et en poussette, sur les chemins de Compostelle… une aventure humaine et poétique déterminante. Aujourd'hui praticienne philosophe, mariée et mère de deux filles, elle anime également des ateliers de poésie.

Auteur : Paul DE MARICOURT & Daniel PY & Michel DUFLO
Titre : La Vallée éblouie, deuxième anthologie de haïkus du kukaï de Paris
Bernadette Becker - Philippe Bréham - Irène Brestlavtzev Thierry Casasnovas - Jose Cereijo - Monique Coudert Joëlle Delers - Martin Dinga - Michel Duflo - Cécile Duteil Danièle Duteil - Danièle Étienne-Georgelin - Frédérique Falaise Patrick Fetu - Meriem Fresson - Roselyne Fritel - Antoine Gossart Hiro Hata - Éric Hellal - Isabelle Hémery - Pascale Henry Cécile Holdban - Iocasta Huppen Leila Jadid - Kosuké Kawasaki - Grace Keiko - Tami Kobayashi Gwenaëlle Laot - Monique Leroux Serres - Françoise Lonquety Marie-Alice Maire - Christophe Marand - Paul de Maricourt - Nekojita - Éléonore Nickolay - Jean-Claude Nonnet Oriane Oberndorfer - Kazuko Okumura - Shigemi Oobayashi Lydia Padellec - Minh-Triêt Pham - Daniel Py - Valérie Rivoallon Myriam Rouxel - Marie-Jeanne Sakhinis de Meis Rahmatou Sangotte - Gilbert Stern - Lucia Supova - Fumiko Usuda Olivier Walter - Guso Yamaura - Isabelle Ypsilantis

Auteur : Paul DE MARICOURT & Daniel PY
Titre : La Valise entr'ouverte, anthologie de haikus du kukai de Paris
Isabel Asunsolo - Marie Barut - Micheline Beaudry - Salim Bellen - Philippe Bréham Véronique Brulet - Thierry Casals - Jean-Claude César - Monique Coudert - Marie Sylvine Dechaume Joëlle Delers - Jean Deronzier - Michèle Duflo - Cécile Duteil - Danièle Duteil - Loïc Eréac Patrick Fetu - Meriem Fresson - Abigail Friedman - Antoine Gossart - Esther Greaves - Eric Hellal Isabelle Hémery - Francis Kretz Gwenaëlle Laot - Diane Lemieux - Christophe Marand - Paul de Maricourt - Soisic Michelot - Lydia Padellec - Daniel Py - Philippe Quintat - Valérie Rivoallon Rahmatou Sangotte - Renée Simard - Serge Tomé - Jessica Tremblay.

Auteur : Diane DESCOTEAUX
Titre : à coup d'ailes
Ce n’est pas rien que de s’immerger dans l’univers poétique de Diane Descôteaux. Disons le tout de suite : en ouvrant son livre, il faut être prêt à embarquer pour un périple vertigineux, à attraper au vol ses haïku en rafale écrits aux quatre coins du monde, entre ciel et mer, entre deux continents, entre deux lunaisons, entre deux rives, entre deux rires, entre deux pleurs, entre...

à raison, à tort
j’écris, je prie ou je crie
la vie et la mort

Auteur : Nathalie DHENIN
Titre : Autour d'un parc
Dans ce recueil de haïkus, Nathalie Dhénin nous fait part de l’émotion qu’elle éprouve et nous la fait partager par la magie de l’instant de l’observation à la fois détachée et comme saisie en plein vol pour nous en offrir l’essentiel. Son art du haïku réside en cette fraîcheur d’étonnement qu’elle juxtapose à une émotion, un ressenti qui nous touche forcément.

Instants de partage, de rappels à soi, les haïkus de Nathalie Dhénin sonnent juste comme s’ils étaient composés avec le cœur et donc avec cette simplicité qui fait mouche. Rien ne lui échappe, ni les rencontres de hasard, ni ce qui lui est coutumier. Son regard ne tranche jamais et laisse les trois vers arriver et agir en nous avec la compréhension du non-jugement. Parfois l’auteure ose un « je » comme si elle se faisait à la fois actrice et observatrice des fragments de vie qui sont, pour elle, autant de notes subtiles, procurant au lecteur une vraie joie.

Auteur : Nathalie DHENIN
Titre : Autour de nous
Avec ce nouveau recueil de haïkus et senryus « Autour de nous » sur la relation amoureuse qui s’installe ou se défait, Nathalie Dhénin renvoie le lecteur à ses propres réminiscences. Le miracle de ces courts poèmes c’est qu’ils expriment autant de vibrations à la seule force d’un détail qui fait mouche. C’est ainsi que chacun peut se les approprier selon son chemin de vie.

L’auteur nous propose des poèmes qui sont autant de rappels à soi ou d’appréhension de la vie amoureuse avec tout ce qu’elle peut dégager de non-dits ou de sensualités assumées. Ces résonances surgissent à l’improviste, sans que nous ayons demandé à les vivre, comme si c’étaient elles qui nous avaient finalement choisis. Ainsi, elles nous invitent à une certaine humilité provoquée par l’émotion du haïku qui ne connaît jamais de dénouement.

Auteur : Betty DREVNIOK
Titre : Aware, une introduction au haiku
Le livre de Betty Drevniok, AWARE, aidera sans aucun doute beaucoup de gens à comprendre ce qu’est le haïku de base, de même qu’il leur offrira un aperçu de la tradition à orientation zen, qui a été largement adoptée par les pratiquants du haïku dans le monde occidental. Il guidera à la fois le débutant et le professeur. L’auteure, qui était présidente de l’Association du haïku cana-dien (H.S.C.), emporte le lecteur dans un voyage du « comment faire » qui se base sur une forme primaire de haïku appelée le « haïku-image », et sur une tradition du haïku honorée à juste titre ; puis le lecteur entrera dans une fascinante collection de haïkus écrits pour ce manuel sur des thèmes assignés à des praticiens modernes de cet art, venant du Canada, des États-Unis d’Amérique et, dans un cas, du Japon.

Auteur : Hélène DUC
Titre : Egarer la lenteur
«Avec son troisième recueil, Égarer la lenteur, Hélène nous invite à entrer dans son univers à la veille de l’été. C’est la saison qu’elle a choisie pour ouvrir ce recueil, un temps suspendu où l’homme semble étranger au miracle de la nature. Cet être ensommeillé n’est-il pas une métaphore du lecteur qu’Hélène se doit d’éveillerau monde qui l’environne?

lecture au transat/une fourmi déplace/un mot sur deux

Puis l’homme urbain se métamorphose sous nos yeux. Ses sens s’aiguisent: il voit le vent, il entend la pluie. Et pour célébrer cette osmose nouvelle, Hélène utilise pour la première et presque unique fois le pronom personnel «je»:

Auteur : Hélène DUC
Titre : Le silence de l'autre rive
En lisant les haïkus d'Hélène Duc, le lecteur sera comme saisi par cette qualité d'observation qui déclenche une émotion juste, brève et intense. S'il fallait donner un sujet à ce livre ce serait tout simplement la vie au quotidien ponctuée d'événements, parfois autobiographiques, qui surviennent au fil des saisons qui bien sûr ont leur importance. L'auteur sait capturer les détails, les frissons de la vie qui donnent à voir l'essentiel.

À lire Hélène Duc, on se rend compte que le haïku est une voie royale pour qui sait attendre ce premier redoux, lorsque l'étang boit le silence de l'autre rive... Peut-être un parfum d'éveil.

Auteur : Danièle DUTEIL & Valérie RIVOALLON
Titre : Enfansillages, anthologie de Haiku
À l'origine de cette parution, le Printemps des Poètes bien sûr, d'ailleurs l'enfance n'est-elle pas le printemps de la vie ? Mais bien avant encore une passion et le désir de la partager comme nous la partageons à travers nos écrits et nos lectures.

Car la pratique du haïku a cette particularité d'être basée sur un principe de « collectivité » héritée des pratiques japonaises ancestrales.
C'est ainsi que le plaisir d'être lu est ici décuplé en proposant de découvrir de multiples regards, émotions, au travers de styles eux aussi divers.

Auteur : Danièle DUTEIL
Titre : L'or du rein - L'humain corps et âme
Le collectif L’or du rein : l’humain corps et âme s’appuie sur un genre littéraire venu du Japon, le senryû : poème comparable au haïku, de forme cependant plus libre, au ton humoristique ou satirique. Son sujet est l’humain.
Attentifs à tous les instants de la vie, les quarante-quatre haïkistes de ce collectif ont une conscience aiguë des maux qui agitent la société. Mais, loin de se laisser gagner par la morosité ambiante, ils se saisissent de la moindre cocasserie, s’empressant de tourner en dérision passes délicates et coups bas du destin. L’enfant qui s’écrie « Même pas mal ! », après une énorme chute, n’a-t-il pas déjà compris l’efficacité et l’effet salutaire d’un bon pied-de-nez adressé à la ronde pour conjurer un sort douloureux ?

Auteur : Patrick FETU
Titre : de vagues... en l'âme
«Le haisha associe photo et haïku sans que pour cela l’image illustre le poème et que ce dernier commente le cliché. »

Dans ce passage de son avant-propos, Patrick Fetu nous dit tout de son travail sans s’appesantir davantage sur la technique propre au haisha. Très vite le lecteur se rendra compte d’une double maîtrise, d’abord celle du photographe puis celle du haijin qui a laissé s’exprimer le haïku comme une manière de rêver l’instant ou de projeter sur lui une pensée immédiate.Face à face, photo et texte suggèrent et se répondent sans laisser cependant filer l’émotion tout en retenue.

Auteur : Patrick FETU
Titre : Entre ciel et mer
Après de vagues… en l’âme, Patrick Fetu nous offre un livre dont les textes et les photos, cette fois, ne parlent que de la Bretagne.

En tournant les pages du livre, le lecteur plongera peu à peu au cœur de cette terre qui peut se faire tantôt âpre tantôt douce. Le gris et le bleu se mélangent, s’enchevêtrent parfois jusque dans la mer. Haïkus et photos se parlent aussi jusque dans l’intime.

L’auteur a réussi le plus difficile : la simplicité qui touche le cœur, qui accouche même parfois d’une beauté saisissante.

Auteur : Patrick FETU
Titre : Le soleil endormi
Avec ce nouveau recueil de haïshas, Patrick Fetu poursuit une œuvre qui ne laisse rien au hasard et amène le poète à une réflexion profonde sur le monde qui l’entoure.
Le haïsha nous donne à voir et à penser le rapport poème / photo. Il revient au lecteur de faire le lien entre les deux, comme une étincelle qui jaillirait d’une évidence que chacun s’approprie émotionnellement en fonction de son vécu ou tout simplement de sa propre présence au monde.
Patrick Fetu est passé maître dans l’art du haïsha dont il a su explorer certains aspects, tels que solliciter l’inconscient du lecteur qui pourrait ensuite faire sens.

Auteur : Patrick FETU
Titre : Paris en bref...s
Haïkus Senryus, Tercets
Avec ce livre, Patrick Fetu démontre que le haiku est avant tout l’art de poser un regard neuf où l’émotion n’apparaît que dans le détail qui amène à l’essentiel. Paris, une des plus belles villes du monde, fourmille de monuments, mais aussi de petites choses qu’on ne voit pas tout de suite et que l’auteur nous dévoile au détour d’une promenade, d’une marche lente. Patrick Fetu ne force aucun mot. C’est le cœur qui observe et invite ensuite le haiku à venir tout naturellement se poser sur la page, ce cœur qui a su se mettre au diapason de Paris et des personnes qui y vivent comme pour mieux s’adosser au réel.

Auteur : Georges FRIEDENKRAFT
Titre : Naître, deux fois
Avec ce nouveau livre, l’auteur nous convie à goûter chaque haïboun comme si finalement on lisait une nouvelle ou même une histoire. Rares sont les auteurs qui, comme lui, osent une dimension fantastique ou fantaisiste à leurs haïbouns, tout en y mêlant des faits réels, presque intimes parfois.

La beauté, le fantastique, l’humour jamais exempt d’une certaine gravité, font de ce recueil une petite merveille à découvrir comme une fleur qui s’ouvrirait avec son lot de lumière. Le haïboun érotique restera gravé dans votre mémoire grâce à ses subtilités mélangées.

Auteur : Lucien GUIGNABEL
Titre : Haïkus des champs
Balade bucolique, ces haïkus des champs sont aussi, pour la plupart, haïkus de la ferme où l’auteur passa son enfance.
Au sein de cette nature généreuse aux multiples facettes, la vie chemine, rythmée par les travaux quotidiens, avec la présence forte des animaux familiers.
Au fil des saisons l’atmosphère de ce monde particulier se révèle : l’hiver où toute activité semble ralentie, assoupie par le froid, le printemps dont la force joyeuse ressurgit dès qu’un rai de lumière perce le toit de la grange, l’été au soleil des fenaisons et des moissons, puis l’automne et ses douces couleurs, comme si la paille de juillet brillait encore dans l’air…

Auteur : Christiane HAEN-RANIERI
Titre : Fragments de vie en trompe l'oeil
Bercée par le bilinguisme de son Alsace natale où elle se consacre à sa famille franco-italienne, Christiane Haen-Ranieri avoue une grande humilité devant la force de la diversité des cultures et des lieux de vie.

En ayant été, dès sa naissance, les yeux de ses parents aveugles, elle nous entraîne dans son univers avec une précision du détail qui fut une nécessité relationnelle et qui, aujourd’hui, fait éclore une jouissance poétique dans ses haïkus.

Auteur : Vincent HOARAU
Titre : Silences
On entre dans ce recueil de Vincent Hoarau comme dans une maison remplie de silence(s). Sur la pointe des pieds, lentement on approche, on se penche vers l’épaule du poète pour surprendre ses mots et attraper au vol ce haïku :

il cherche ses mots... à la fenêtre, les cursives des hirondelles

Silence de la page blanche, de la brume percée par le chant lumineux et discret d’un oiseau. Le poète n’ignore pas qu’il doit trouver en lui le silence nécessaire pour entrer en communion avec la nature et les êtres. Sens en éveil. On perçoit alors le premier rayon sur la fleur de magnolia, le chuchotement des galets ou celui du linge et de la peau lors d’une nuit d’été... ... Parfois aussi le poète peut être confronté à l’incompréhensionde son entourage : décalage entre une vie consumériste et celle dédiée aux mots. Le silence entre les êtres peut alors devenir pesant. Mais le poète n’im- pose jamais sa vision, il n’ouvre que des fenêtres.

Auteur : Florence ISSAC & Michel CARLON
Titre : D'un instant à l'autre Neuf mois d'amour à cueillir le jour
Nous nous sommes rencontrés sous l'égide des haïkus ou presque. Le salon consacré à l'art poétique japonais suivait de peu un spectacle de la SGDL, lieu littéraire de notre premier rendez-vous. Aussitôt, spontanément, il nous a paru naturel de ponctuer nos échanges de SMS par ces courts poèmes de l'Instant si reconnaissables. C'était notre façon à nous de résister à l'agitation du moment, et l'occasion nous était donnée de capturer l'éphémère au lasso des mots...
Michel Carlon

Auteur : Florence ISSAC
Titre : Le Passage
Avec l’élégant recueil de Florence Issac, illustré de Dominique Joly – un peu à la manière du Petit Prince, on tient entre les doigts, comme autant de feuilles papillonnantes, 108 haïkus dans le plein sens du mot,même si très souvent le patron 5/7/5 est bousculé : c’est ou bien que la césure s’en trouve à ce moment-là renforcée par la ou les syllabes manquantes au vers suivant, ou bien qu’elle est commeabolie, comblée telle une faille par la ou les syllabes en trop aux vers précédents ; cela ne semble pasêtre l’effet d’un hasard, ces licences assumées dévoilent des subtilités de construction qui portent leur propre message. Car ces jeux de rythme sont doublés par une alternance parfois contrastée d’images distinctes, voire disparates, créant la surprise au changement de plan entre les vers alors même que lasyncope rythmique semble absente, tandis que l’ossature syntaxique est souvent coupée, l’écrituretombant sur la page comme brisée, désarticulée en des fractals entre lesquels on devine les lacunes, l’arrière-fond du vide. Et pourtant, on ne ressent pas de choc, on glisse de ciel en précipice sansdiscontinuité, avec l’impression parfois du spectacle le plus ingénu, du geste le plus naturel, de laparole la plus simple... C’est une pure expression de l’art et de l’esprit du haïku.
- Dana Shishmanian revue Francopolis, Mars 2014


Auteur : Francis KRETZ & Philippe BREHAM
Titre : Reflets en haïku
toute petite fenêtre
qui ouvre au monde essentiel
elle saisit la vie

Reflets de la lune sur un lac, une rivière, reflets d’un soleil couchant sur la mer, ou l’ombre sur un mur ensoleillé des feuilles d’un saule qui bougent à peine au gré d’un vent léger, telles sont les images de la nature qui nous ont inspirés, pour exprimer en quelques mots le reflet d’un haïku. Dans ces images, la source est la lumière de la lune ou du soleil.

Mais, d’un haïku en reflet d’où provient la source ? De celle du haïjin qui aura écrit le haïku d’origine d’un duo. Et le second haïku sera, en résonance, le reflet du premier.

La « réponse » en haïku dans un duo sera ainsi transformée en regard du haïku d’origine d’un duo, tels les reflets de la lune, ou l’ombre d’un saule.

Dans ce livre, le haïku d’origine est composé en alternance par chacun des deux haïjins. Chacun sera la source, chacun sera le reflet.

Auteur : Francis KRETZ
Titre : haïkus de la pleine lune
échos de mes haïkus de cœur japonais

toute petite fenêtre
qui ouvre au monde essentiel
elle saisit la vie

Le haïku est le plus petit poème du Monde. Il nous vient du Japon du XVIIe siècle. Bashô a défini la forme et les règles de cette petite merveille de concision et d’émotions simplement suggérées. Il est toujours très en vogue au Japon (des millions d’adeptes, des centaines de revues et de concours annuels). Il est adopté depuis un siècle dans nombre de langues occidentales.

Ce livre est un florilège amoureux qui présente les haïkus classiques japonais préférés de l’auteur. Chacun des haïkus qu’il a sélectionné est accompagné d’un texte de résonances : ce sont ses émotions, sensations et réflexions, dans sa per- ception personnelle en écho.

Les haïkus mis en polyphonie et rythmique présentent en même temps les haïjins auteurs, les thèmes et les règles classiques.

Ce livre s’adresse à celles et ceux qui vont y découvrir le haïku, ou qui en ont déjà lus, ainsi qu’aux haïjin∙e∙s francophones.

Auteur : Francis KRETZ
Titre : musique de zen en zen
vivre la voie de l’instant avec les poèmes de Dōgen

brumes au matin
poèmes dans l’ombre des pins
que la lumière peint

Maître Dōgen est l’initiateur de l’École du zen sōtō au Japon au XIIIe s. Son œuvre considérable est écrite dans un esprit pédagogique imagé, concret et poétique. Dōgen prône la pratique zazen de méditation assise, ainsi que le zen au quotidien hors du dōjō. L’auteur a été d’emblée ébloui par les poèmes sélectionnés, traduits et commentés par Maître Taisen Deshi-maru, initiateur du zen sōtō en France et en Europe au XXe s.
La Voie de l’Instant, c’est dans un même temps, la voie dans l’instant et l’instant dans la voie. Philosophie à la fois zen et haïku, poème de l’instant. Ce livre vise à éclairer les thèmes et la pratique du zen et nos quotidiens par sa musique et sa poésie. (Eihei) Dōgen a écrit à la toute fin de sa vie au temple Eiheiji, qu’il avait fondé loin de Kyōto, son Recueil complet de Eihei, ou Eiheikōroku. Chaque poème sélectionné dans ce recueil fait l’objet d’un texte de résonances personnelles de l’auteur avec des haïkus en contrepoint.

Auteur : Alain LEGOIN
Titre : Eclectique
Alain Legoin, poète errant à travers les mots, au détour des ruelles pavées, cherche toujours sa voie, avançant à la boussole, cherchant le chemin le plus court pour atteindre le cœur. Il souffle sur les mots en vrac qui s’alignent au vent de sa pensée et écrit comme ça sans savoir (sans prévoir c’est mieux ainsi) des petits riens. Parce que le temps passe si vite, il fixe des instants d’humeur vagabonde, illustrés à l’envi, en longueur verticale et légère. Les notes de son silence intérieur se veulent symphonie du désir intense de croquer la vie sans artifices.

Auteur : Philippe MACE
Titre : Parfums envolés
Ses brèves histoires du temps qui passe, Philippe Macé les enregistre au plus près du réel, au ras des choses vues ou vécues dans l’éternel écoulement de la vie. Chez lui, ni fioriture ou artifice, ni grandiloquence ou bavardage. Rien que l’essentiel teinté parfois d’un sourire à peine esquissé, né d’une situation cocasse ou étonnante, souvent d’une bouffée de nostalgie lorsqu’un souvenir d’enfance remonte à la surface.
Michel Duflo

Philippe Macé a découvert le haïku en 1971 dans le livre d'Alan W. Watts Le bouddhisme zen. Il est resté marqué par sa façon naturelle de parler du poème et de Bashô.
C’est cependant un autre ouvrage, Fourmis sans ombre de Maurice Coyaud et également la conférence d’Alexandro Jodorowsky à son propos qui l’ont décidé à en écrire.

Auteur : René MAUBLANC
Titre : Le haiku des années folles
Dominique Chipot est l’un des historiens du haïku en France. Après l’analyse du texte de Paul-Louis Couchoud et la compilation des haïkus de la Grande Guerre, il rend hommage à travers ce livre à un autre écrivain et intellectuel, René Maublanc, qui a joué un rôle important mais trop méconnu tant dans la découverte que dans la propagation du haïku en France.

Si Dominique Chipot nous dresse d’abord un portrait de René Maublanc à travers les événements qui ont jalonné sa vie, sa formation puis son parcours d’intellectuel, c’est pour mieux ensuite nous faire part des questionnements, des recherches et même des tâtonnements de cet homme qui n’eut de cesse d’adapter ce genre littéraire à notre langue.

Auteur :
Titre : Derrière la scène
Avec son nouveau recueil, Mâ nous invite au « Festival Voix Vives de méditerranée en méditerranée » qui se déroule à Sète pendant une semaine en juillet depuis déjà quelques années. Poètes et performeurs se succèdent, parfois accompagnés de musiciens, sur les petites scènes extérieures mises en place par le festival. Mais ce qui intéresse notre haïjin, avec son regard aiguisé et ses sens en éveil, c’est ce qui se passe derrière la scène. Au-delà du spectacle offert, un autre se présente à nous, plus ou moins discret, qui dévoile une autre poésie.
-Extrait de la préface de Lydia Padellec

Auteur : Minh-Triết Phạm & Christiane HAEN-RANIERI
Titre : Alsace Viêt-Nam
Dans ce recueil de renku, les deux auteurs, Minh-Triết Phạm et Christiane Haen-Ranieri, nous invitent à voyager d’un paysage à l’autre jusqu’au cœur de leurs passions communes : le renku, la photographie et le tourisme culturel. Le lecteur est alors très vite captivé par une conversation des plus surprenantes.

Viêt-Nam et Alsace se répondent dans une joute poétique entre un pays d’Asie du Sud-Est et une région française qui, à priori, ne se ressemblent pas du tout. Et pourtant, la magie opère, et les deux poètes qui portent cet ouvrage en traduisent les mêmes regards, émotions et sentiments. Parfois on ne sait plus si c’est Christiane Haen-Ranieri qui écrit sur l’Alsace ou si c’est Minh-Triết Phạm qui écrit sur le Viêt-Nam, ou inversement. Peu importe, ce sont les découvertes et les impressions qu’ils nous transmettent comme autant de clins d’œil sensibles. Les deux auteurs ne font qu’un dans ce dialogue qui scelle leur amitié et amène le lecteur là où il ne pouvait s’y attendre. Histoire, civilisations, monuments, plats traditionnels diffèrent certes, mais les auteurs, eux, partagent la même approche de la démarche, de la perspective et de l’esprit.

Auteur : Minh-Triết Phạm & Christiane HAEN-RANIERI
Titre : Paris ma romance
Avec ce nouveau recueil de renku, Christiane Haen-Ranieri et Minh-Triết Phạm nous emmènent dans les lieux de Paris que nous connaissons pour la plupart pour les avoir visités ou traversés mais sans y avoir nécessairement prêté attention. Nos deux auteurs, par le pouvoir des mots, nous convient à travers l’ouvrage à un voyage parallèle qui apparaît telle une vision, une remémoration de ces coins et recoins de la Ville Lumière grâce à leur touche personnelle et originale. Il y a toujours un détail qui fait mouche et qui permet par exemple de lier un site ou un monument à un chef-d’œuvre, à un passé propre, ou encore à une anecdote insolite.

Auteur : Minh-Triết Phạm
Titre : Reflet aveugle
Dans ce nouveau livre, très vite le lecteur peut se rendre compte que Minh-Triết Phạm n’hésite pas à faire partager ses enchantements à travers des circonstances fortuites ou des situations personnelles. Pour lui, le je est partie prenante, mais chaque fois avec une sorte d’humilité ou de rationalité qui amène le haïku à une simplicité telle qu’on la croirait synonyme de grâce.

L’auteur parvient tout au long du recueil à nous surprendre et nous interpeller par sa clairvoyance qui, par moment, nous fait éprouver l’émerveillement du contemplatif au cœur du quotidien, et cela se ressent dès les premiers haïkus. C’est un ouvrage qui se lit comme une kyrielle de petits bijoux tercets qu’on déguste et redéguste à chaque lecture.

Auteur : Lydia PADELLEC
Titre : Un doigt sur les lèvres
À travers ses haïkus, Lydia Padellec éveille en nous, par petites touches signifiantes, comme une floraison de souvenirs. Est-ce notre enfance retrouvée ou l’intensité d’un moment présent que nous n’avons pas capté et qui soudain rejaillit ? C’est dans ce sens que ces haïkus, comme une reconnaissance de ces instants, nous arrivent par cette écriture qui ne force rien, tout en douceur, simplicité, justesse. Le jardin du père ou les bords de mer en Bretagne nous en disent long sur nous-mêmes.

Auteur : Jean-Claude PARMELIN
Titre : Griffures
Avec ce livre de tercets et haïkus, l’auteur dessine les contours d’une poésie tout en nuances. Les thèmes abordés sont ceux du quotidien de sa vie, mais il aime aussi regarder la nature avec l’œil acéré de l’observateur qui va tout de suite à l’essentiel et trace le trait juste pour toucher directement le cœur. Certains passages témoignent d’une douceur triste ou parfois c’est tout le contraire, on pressent presque de l’optimisme. Parfois aussi l’auteur fait encore plus court que le haïku et en dix syllabes à peine fait mouche. Jean-Claude Parmelin nous offre là un livre d’une richesse extraordinaire en nous démontrant non sans force que c’est dans la manière de poser son regard que l’on capte l’essentiel et que c’est dans la simplicité que l’on sent naître et vivre les choses.

Auteur : Josette PELLET
Titre : Les dimanches à Verdaine
Jo(sette) Pellet vit à Grandvaux (Suisse). Intervenante psychosociale et animatrice d’ateliers d’écriture, pratique zazen et autres disciplines depuis une vingtaine d’années et le haïku depuis cinq ans, mais se considère comme une débutante (Zen mind, beginner’s mind). Auteure d’un précédent recueil de haïkus (la ballade du grillon, éd. Samizdat, 2009) et de nombreux haïkus, tankas et haïbuns publiés dans différents ouvrages collectifs, revues et anthologies, corédactrice de Les femmes et la Mob (éd. Zoé). L’écriture est sa plus vieille amie.

Auteur : Josette PELLET
Titre : Syrie - Les hirondelles crient
Chaque haïku de Jo(sette) Pellet dévoile l’instant des choses vues ou vécues dans cette Syrie qu’elle a aimée immédiatement et où elle s’est rendue à trois reprises. Elle a observé ce pays avant la guerre, en a souligné des contrastes et des détails qui en disent long, mais aussi les non-dits.

Ses haïkus sont comme autant d’instantanés qui, au fil de la lecture, s’enracinent en nous. On y décèle quelquefois de l’humour. Les textes en page de droite sont ceux de la guerre et nous renvoient à une Syrie qui souffre, qui ne se reconnaît plus.

Auteur : Luce PELLETIER & Jean-Claude "Bikko" NONNET
Titre : rengoum
Parcours de deux auteurs dont les voix se parlent, se répondent selon un mode inventé par Luce Pelletier, mélange ou symbiose entre le renga, forme poétique japonaise, et le pantoum, forme poétique occidentale chère aux romantiques et aux symbolistes.
Ce livre plonge d’emblée le lecteur dans une créativité qui, sans le dérouter, va le surprendre tout en l’amenant à la compréhension d’une poétique maîtrisée où la contrainte, paradoxalement, libère, pour toujours surprendre et émerveiller sa lecture. Ce qui fait la beauté immédiate de ces textes c’est le plaisir de la rencontre de deux auteurs qui s’inscrivent en partage pour unir leurs voix dans des suites de correspondances qui suggèrent plus qu’elles ne font sens, dialogue peut-être entre le conscient et l’inconscient. Nous sommes bien là dans quelque chose de nouveau, un dialogue entre deux poètes qui pourrait bien être infini sans ne jamais dérouter, où l’inspiration devient alors une forme de partage en émoi.
Le lecteur aura plaisir également à se référer à la belle préface de Jean Dorval et à la postface de Luce Pelletier pour mieux comprendre le cheminement de cette nouvelle forme poétique qu’est le rengoum.

Auteur : Luce PELLETIER & Jean-Claude "Bikko" NONNET
Titre : rengoum 2
« Rengoum »? Rassurez-vous, c’est un mot inventé il y a quelques années à peine. Nul besoin d’en savoir plus long pour plonger avec délice dans ce deuxième recueil du dynamique duo formé par Luce Pelletier et Jean-Claude « Bikko » Nonnet, l’une basée au Québec et l’autre en France. Les échanges sont toujours étonnants, souvent percutants...

Au fil des pages, vous vous laisserez doucement envoûter par le rythme subtil des vers et l’éventail de leurs échos, dialogue fluide où les thèmes de l’eau, de la rivière, de la mer, du sable sont autant de métaphores aux va-et-vient de ces complices hors pair...

Auteur : Yann REDOR
Titre : Chemins des trois îles Haïkus et tercets des jours de marche
Yann Redor est un marcheur. Un marcheur perpétuel. En ville, on peut le rencontrer, vif, presque gambadant, entre les métros, les places de marché, les couloirs des bureaux. Dès qu’il le peut, il file dans la nature et le plus souvent c’est sur la montagne qu’il ancre ses pieds. Il marche tantôt seul, tantôt avec des compagnons de rencontre, tantôt avec sa famille.

Il a choisi, ici, de nous emmener en voyage dans quelques îles qu’il a arpentées en 2015, seul ou avec l’une de ses filles: en Crète, à la Réunion et à Madère...

Auteur : Germain REHLINGER
Titre : La ligne de faiblesse
Certaines œuvres d'art vous dépassent ou vous captent. Vous dialoguez avec elles, y projetez certains faits de vie : l'œuvre propose son éclairage. Un retable cristallise le décès prématuré de la mère ; le destin d'un copiste vous interpelle ; une performance vous plonge dans la cruauté ; la peinture aborigène s'invite ; un prisonnier tue le temps en dessinant ; un déserteur vous inspire deux tableaux ; une marionnette symbolise l'univers de cet ami artiste ; votre corps éprouve le sentier d'art à chaque pas.

Auteur : Germain REHLINGER
Titre : Pelote des jours
«Nous voilà donc partis sur l’invitation de la pelote qui roule, qui roule… Nous passerons sans transition de la Gaspésie au Népal, en Inde, au Vietnam, des déserts de l’Algérie à l’aéroport de Hong Kong, porte des portraits australiens…

… C’est en plongeant au plus intime de ses souvenirs d’enfance, de son identité alsacienne/lorraine même, que Germain Rehlinger puise ses évocations tendres ou tristes, graves ou légères, toujours émouvantes et nous livre une galerie de portraits de proches (sa grand-mère alsacienne, son père, son beau-frère, une tante, le fils, la petite-fille…) ou de personnages qui ont marqué son adolescence et l’ont fait grandir (chanteurs, mathématicien, artisans, acteurs de l’après-Mai 68 ou de la langue natale oubliée…)...

Auteur : Michèle REHLINGER & Germain REHLINGER
Titre : Nos mains d'il ya dix mille ans
Des haïkus de voyage, au Japon sans doute, dans les pas de Bashô peut-être ? Non, ils sont le fruit de quatre séjours en Australie, un pays neuf, aux points cardinaux de celui-ci, mais l’Australie représente quatorze fois la France ! Les poèmes parlent du mode de vie australien, des grandes cités ou de l’outback, des paysages rouges ou bleus, de la faune et de la flore, des rencontres, de la culture aborigène, des impressions ... C’est un couple qui voyage ; elle a accompagné les haïkus de photos, lui, de tableaux.

Auteur : Valérie RIVOALLON
Titre : Enfansillages 2
Ce recueil fait suite à Enfansillages paru en mai 2012 qui présente une sélec-tion de haïkus écrits par des poètes francophones sur le thème de l'enfance. Ici, sont rassemblés, à l'inverse, des poèmes sur le monde des adultes composés, traduits, illustrés par 172 jeunes français et allemands âgés de 6 à 20 ans. Trois sujets principaux sont traités : la famille, l'école et la société.
Nous leur avons ouvert ces pages pour contrecarrer l'image qu'on leur donne trop souvent d'enfants indomptables, irrespectueux et rebelles en leur disant non pas « tais-toi et écoute ! » comme à l'accoutumée mais « parle-moi, je t'écoute ! ».
Tendez-leur vos oreilles, ils vous prêtent leurs yeux !

Auteur : Valérie RIVOALLON
Titre : J'Haïkuse
Valérie Rivoallon dirige l'association Les Films des quatre rives qui organise des événements culturels pluridisciplinaires (cinéma, théâtre, arts plastiques, littérature...). Elle écrit des haïkus depuis 2009, publiés dans différents ouvrages collectifs, revues, anthologies. Elle a dirigé et codirigé les recueils Enfansillages 1 et 2. J'haïkuse est son premier titre personnel.

D'origine scandinave, Iris von Corswant est née en Argentine où elle a fait ses études. Mariée à un Français, elle suit son mari en Roumanie où elle prend des cours de dessin à l'École d'Art de Craiova. De retour en France, après quelques années de travail en entreprise, elle s'inscrit aux ateliers de dessin et peinture de la ville de Paris où elle travaille notamment le modèle vivant depuis plus d'une dizaine d'années. Elle a participé à une exposition en Suède sur l'île de Gotland, en avril 2004.

Auteur : George SWEDE
Titre : Le haïku moderne en anglais
Le haïku moderne en anglais explique simplement, en expérimentant, ce qu'il faut retenir du fonctionnement d'un haïku et, par-là, du socle de règles qui identifient le genre.

Suivent deux recueils de George Swede publiés en 2000 et 2010. On peut voir « l'américanité » à l'œuvre dans cette écriture : immédiateté, vie de tous les jours, sujets allant des plus graves aux plus comiques, minimalisme et détachement pour certains, élément essentiel non dit mais bien présent...

Auteur : Kouam TAWA
Titre : Chemin faisant
Kouam Tawa est un auteur africain et c’est merveilleux que l’art du haïku ait trouvé en lui une autre culture pour perpétuer l’art de l’observance et nous toucher directement le cœur.

Plusieurs haïkus sont imprégnés de sa terre natale, loin de cette France parfois trop douce au regard des paysages et des faits – quotidiens ou uniques – que décrit l’auteur :

L’éclat
de rire
d’une bombe

On ne voit
que le rouge
dans l’azur incendié

Auteur : Chantal VIART
Titre : Julien VOCANCE, Maître Haïjin français
Vous avez porté le haï-kaï français aux sommets de la poésie. Vous en avez fait l’instrument de la sincérité absolue, de la substance pure, de la note essentielle et criante. Et vous y avez enfermé le plus pur dictame* du cœur. Quelle surprise et quel ravissement pour moi de voir naître un genre poétique si nu, si neuf et si haut ! Et de penser que c’est sur une folle graine apportée par moi au Japon, que cet épi dru a poussé !

Vous êtes un maître. Vous avez créé quelque chose d’inconnu. Les Japonais se sont servis du haï-kaï pour exprimer les plus ineffables méditations bouddhiques et les plus subtils aspects de la nature. Il vous était réservé de montrer qu’il peut être la plus parfaite expression du lyrisme intérieur ! (...)



Editions Unicité
3 sente des Vignes
91530 Saint-Chéron
Tél. 06.23.86.73.83
site réalisé parliens mentions légales © 2013 Editions Unicité