AccueilAuteursContact

L’heure du thé des astres

Format : 15 x 21
Nombre de pages : 80
ISBN/EAN : 978-2-37355-009-2


12 euros


Jacques Bélisle, préface d’Olivier Walter

« Dans ce recueil construit par et à travers les quatre saisons, l’auteur ne fait point allégeance au classicisme au sens mimétique du terme : certes, ses haïkus respectent la métrique conventionnelle sans se cramponner pour autant au jalon impair du 5/7/5 à chaque trait de plume. La césure – kireji – qui marque une respiration se profile avec justesse sur le segment qui lui échoit ; les saisons – élément majeur du haïku traditionnel nippon et sceau de crédibilité et d’appartenance à une communauté – se présentent comme un fil conducteur.

Or, l’essentiel est ailleurs ! Le poète de haïkus semble chercher l’espace de l’indicible. Il ne suspend pas le temps, il le contredit et le transfigure. »

-Extrait de la préface d’Olivier Walter.

Illustration de couverture : Papillon et fleurs. Broderie de soie sur canevas de la minorité Miao, Guizhou (Chine).

Jacques Bélisle a été professeur de littérature et de français ; il est maintenant à la retraite. Après avoir vécu à plusieurs endroits au Canada et parcouru la Chine pendant plus de quatre ans, il est de retour à Montréal (Canada), sa ville natale. Ses haïkus sont publiés dans différentes revues, dans des ouvrages collectifs et des anthologies. L’Heure du thé des astres est son premier recueil.

Olivier Walter est psychothérapeute, professeur de yoga, poète et écrivain. Cursus universitaires en psychologie et en sciences de l'éducation. Après avoir vécu dans le Sud de la France, dans l'océan Indien, en Inde, à Paris, il réside actuellement à Besançon. Les arts et les voyages en Asie, en Europe, dans les îles tropicales, sont autant de supports au travers desquels il développe les valeurs des philosophies pérennes d'Orient et d'Occident.

Site : www.olivier-walter.fr



Editions Unicité
3 sente des Vignes
91530 Saint-Chéron
Tél. 06.23.86.73.83
site réalisé parliens mentions légales © 2013 Editions Unicité