Actualité


Avril 2024
Jérôme DENOIX & Éric DESORDRE
"Chasse avec les fantômes" - poésie
En savoir +


Victor MUNTEANU
"D'autres blessures de la nuit, sauf les étoiles" - poésie
En savoir +


Robert EBGUY
"La femme bleue" - poésie
En savoir +


Armelle CHITRIT
"La nuit nomade" - poésie
En savoir +


Laura FUSCO
"Matin de nacre et de coquille" - poésie
En savoir +


Arnaud VILLANI
"Situations et atmosphères" - poésie
En savoir +


Marie BOTTURI
"Sous les paupières du sable" - poésie
En savoir +


Patrick BONJOUR
"Un si beau silence" - haïku
En savoir +


Anne-Marie LALLEMENT & Armandos RAY
"Un village dans la ville" - témoignage
En savoir +


Abdelghani FENNANE
"Une impossible consolation" - roman
En savoir +


Mars 2024
Henri LE GUEN-KÂPRAS
"Confessions d’un temps vénusien" - poésie
En savoir +


Denis PELSY
"Conversation avec les fleurs" - poésie
En savoir +


Jules MAZAR
"Décousu" - poésie
En savoir +


Pascal HÉRAULT
"Entre deux rives" - essai
En savoir +


Isabel VOISIN
"Estaciones de los muertos" - poésie
En savoir +


Barbara AUZOU
"Grand comme" - poésie
En savoir +


Blandine CHEVALIER
"Hors-série" - poésie
En savoir +


Minh-Triết Phạm & Martine LE NORMAND
"Il était une fois… dans le Sud Bourgogne" - haïku
En savoir +


Nadège DE L'ÉPINE
"L’Épine de la Rose" - poésie
En savoir +


Marc-Henri ARFEUX
"L’Homme fil" - poésie
En savoir +


Jacques ROBINET
"Le vent souffle où il veut" - poésie
En savoir +


Monique MARTA
"Les allÉes du silence" - poésie
En savoir +


Léone RIVET
"Les murmures des collines" - essai
En savoir +


Jean-Philippe TESTEFORT
"Manifeste pour un avenir non-politique" - essai
En savoir +


Anne-Lise BLANCHARD
"Soliloque pour ELLES" - poésie
En savoir +


Alain CLASTRES
"Souffle de vent" - haïku
En savoir +


Jacquy GIL
"Souveraine est la lumière" - poésie
En savoir +


Marion PESCHEUX
"Sur le grès" - poésie
En savoir +


Françoise SALICETI
"Variations" - poésie
En savoir +


Février 2024
Serge DEMETRIAN
"Darshan" - spiritualité
En savoir +


Jacques ROBINET
"L’herbe entre les pierres" - poésie
En savoir +


Mukti DE COUX
"La Bâtarde de Dieu" - poésie
En savoir +


E.Thomas JASMIN
"Méliant" - poésie
En savoir +


Éric DUBOIS
"Nul ne sait l'ampleur" - poésie
En savoir +


Étienne RUHAUD
"Panorama 1" - essai
En savoir +


Anne DE COMMINES
"Pour l’infini suivre les pointillés" - roman
En savoir +


Hélène TIROLE
"Quais des livres" - essai
En savoir +


Joël JACQUET
"Sous les branches parfois" - poésie
En savoir +


Malika HALBAOUI
"Un filet de voix" - roman
En savoir +


Hénin LIÉTARD
"Un hameçon dans la gueule" - roman
En savoir +


Janvier 2024
Philippe CADO
"Après le vide" - essai
En savoir +


Brigitte BRAMI
"Brigitte Sy par Brigitte Brami" - essai
En savoir +


Ossian PEREZ
"Chien de paille" - poésie
En savoir +


Laurence CÉNÉDÈSE
"Dans le matin pur" - haïku
En savoir +


Régis MOULU
"Dico-lingot, 4609 mots peu courants mais très utiles" - essai
En savoir +


Gisela HEMAU
"Éclats d’écho" - poésie
En savoir +


Laura FUSCO
"Elle" - poésie
En savoir +


Valéry ZABDYR
"Injures précédant un amour légendaire" - roman
En savoir +


Nathalie DHÉNIN
"L'adresse postale" - roman
En savoir +


Radu BATA
"L’amertume des mots doux" - poésie
En savoir +


Isabelle PONCET-RIMAUD
"L'écorce du silence" - poésie
En savoir +


Caroline LAGOUGE
"L'(h)urluberlu" - essai
En savoir +


Odile COHEN-ABBAS
"La pluie d’Elma Bauher" - poésie
En savoir +


Patrick NAVAÏ
"Les dits d’un cœur" - poésie
En savoir +


Jean-Louis GUITARD
"Nouvelles d'Antibes 2" - roman
En savoir +


Emilian STANEV
"Nuits des loups" - roman
En savoir +


Arnaud DELCORTE
"Outrebleu" - poésie
En savoir +


Alena MEAS
"Pour toi" - poésie
En savoir +


Céline DE-SAËR
"Tremblement d'éther" - poésie
En savoir +


Pierre THIBAUD
"Vent nomade" - poésie
En savoir +


Décembre 2023
Jissé
"À l'ombre du pommier" - haïku
En savoir +


Richard ROOS-WEIL
"Carnet de bègue" - poésie
En savoir +


Michèle BARBIER
"Couplets sous Covid" - poésie
En savoir +


Luc LOISEAUX
"Dans l'ivresse des brumes" - poésie
En savoir +


Dominique BERTRAND
"L'art de la foudre" - poésie
En savoir +


Sabine HÉRONDELLE & Valérie WESTPHAL PRAZERES
"L'assiette au mur" - essai
En savoir +


Frann BERCOT
"Le 3e Charme" - roman
En savoir +


Coralie ÉMILION-LANGUILLE
"Les gestes d'après" - poésie
En savoir +


Patrice CAZELLES
"Zaoum" - poésie
En savoir +


Novembre 2023
Jacques COUDERT
"BROCABRIC ou les 4 saisons d’une guerre à l’autre" - roman
En savoir +


Rudy MESKINE
"C'est un cas de conscience" - poésie
En savoir +


Nicolas WAQUET
"Derrière le ciel" - poésie
En savoir +


Claude SYLVIE (U.)
"Enfant de derrière" - poésie
En savoir +


Joël LALOUX
"Eternité" - roman
En savoir +


Stéphane AMIOT & Jorgelina MILITON
"Farfulaisons" - poésie
En savoir +


Jean-Louis WAISSMANN
"Finance sans conscience" - essai
En savoir +


Denise LE DANTEC
"La poésie est sur la table" - poésie
En savoir +


Patrice LETERRIER & Mario URBANET
"Le ruisseau des incertitudes" - poésie
En savoir +


Stéphane KORB
"MARC RIBOUD filmé par Stéphane Korb" - essai
En savoir +


Sanda VOÏCA
"Nigoun avec paroles" - poésie
En savoir +


Agnès COLOMBIER
"Oups ! Aïe ! I !" - roman
En savoir +


Didier DU BLÉ
"Par le chemin" - poésie
En savoir +


Jean-Louis WAISSMANN
"Vers l’âge de l’accès à l’énergie" - essai
En savoir +


Octobre 2023
Fabrice VILLARD
"Ce qui est intéressant avec la poésie" - poésie
En savoir +


Giovanni ANGELINI
"Ce qui nous manque" - poésie
En savoir +


Hervé LE CORNEUR
"Comme un petit supplément d'homme" - essai
En savoir +


Marlen SAUVAGE
"Éclats et Fissures" - poésie
En savoir +


Charles-Éric CHARRIER
"L’homme assis au soleil" - poésie
En savoir +


Patrick FETU
"L'iris fané" - haïku
En savoir +


Jean-François BLAVIN
"La bourrasque et l’arc-en-ciel" - poésie
En savoir +


Christine DURIF-BRUCKERT & Cédric LAPLACE
"La part du désert" - poésie
En savoir +


Annie DANA
"Le piège des aveux" - roman
En savoir +


Alain CLASTRES
"Sans titre" - haïku
En savoir +


Jacques GAUTRAND
"Solstices" - poésie
En savoir +


Michel LAMART
"Vapeurs d’enfance" - roman
En savoir +


Kitty HOLLEY
"Venise, ligne d’onde" - poésie
En savoir +


Septembre 2023
Minh-Triết Phạm
"À l’ombre des pyramides mayas" - haïku
En savoir +


Ludovic HARY
"Bourdonnant tard au tympan" - roman
En savoir +


Catherine MERLE & Gisèle JOLY & Pierre CHALMIN
"Claude Duneton façon puzzle" - témoignage
En savoir +


Sandrine-Jeanne FERRON
"It's for her" - roman
En savoir +


Aude D'ACHON
"Je-interdit" - poésie
En savoir +


Michèle JUIN
"La foi ou la certitude de la vérité" - spiritualité
En savoir +


Sarah JALABERT
"Le corps de frontière" - roman
En savoir +


Sophia Sherine HUTT
"Le plus beau reste l'inexprimé" - spiritualité
En savoir +


Août 2023
Martine MAGTYAR
"À l'ombre des grands arbres..." - poésie
En savoir +


Hélène RÉVAY
"Coffret Hélène Révay" - poésie
En savoir +


Laurence BOUVET
"Dans le tremblement du seuil" - poésie
En savoir +


Eva PECHOVÁ
"Demi-vie(s)" - poésie
En savoir +


Elsa BALLANFAT
"L'Art et le souffle" - essai
En savoir +


Carolyne CANNELLA
"L'instant s'étoile sur l'envol du temps" - poésie
En savoir +


Jacques QUACH
"La chaise vide du photographe" - haïku
En savoir +


Denis MONTEBELLO
"Le Titien à sa maman" - roman
En savoir +


Florence TOLSTOFF
"Les âmes de Paname : Nouvelles et chroniques parisiennes Tome 2" - roman
En savoir +


Galley KOKOUVI DZIFA
"Ma poupée passe à la télé" - jeunesse
En savoir +


Sarah MOSTREL
"Marchons doucement sur nos rêves" - poésie
En savoir +


Eduardo PISANI
"Miettes et cetera" - poésie
En savoir +


Mathias LAIR
"Pour l’amour c’est raté" - roman
En savoir +


Valérie THÉVENOT
"Tendre Mélancolie" - poésie
En savoir +


Juillet 2023
Francis COFFINET
"J’appelle la pluie des faibles" - poésie
En savoir +


Armelle CHITRIT
"Ma joie d’être en vie" - poésie
En savoir +


Milène TOURNIER & Philippe QUINTA & Rémi TOURNIER
"Puisque chacun pourra partir, chacun pourra rester" - poésie
En savoir +


Juin 2023
Pablo POBLÈTE & Bobby PAUL
"50 poètes haïtiens d’aujourd’hui" - poésie
En savoir +


Christine GUINARD
"Ils passent et nous pensent" - poésie
En savoir +


112 Poètes francophones, 14 Peintres
"L’Ukraine dans nos cœurs" - poésie
En savoir +


Mona GAMAL EL DINE
"La Femme Reine mystérieuse" - essai
En savoir +


Louisa NADOUR
"La vague s’apaise-t-elle jamais ?" - poésie
En savoir +


Louis BANCE
"La Voleuse d’Étoiles et autres contes" - roman
En savoir +


Mustapha CHERIF
"Lire le Coran interprétation et renouveau" - spiritualité
En savoir +


Matthias VINCENOT
"Quel temps !" - poésie
En savoir +


Mai 2023
Dominique ZINENBERG
"D'amour la fulgurance" - poésie
En savoir +


Dominique BOUFFIES
"De la prière & du détachement" - spiritualité
En savoir +


Anne DE COMMINES & Jorge TAFUR GARCIA
"De toi à moi" - poésie
En savoir +


Marc VAUTION
"Demeures du passant" - poésie
En savoir +


Marie-Thérèse SCHIETSCH
"Écrire en marge du temps" - haïku
En savoir +


Olivier LECHAT
"Géographie de l’homme-terre" - poésie
En savoir +


Maggy DE COSTER
"Histoires à écouter assis ou allongé" - roman
En savoir +


Éric DESORDRE
"J’ai arraché la dernière page" - poésie
En savoir +


André PRODHOMME
"Je suis de ce temps qui grince" - poésie
En savoir +


Ivan DMITRIEFF & Marilena OPREAN
"Joie !" - poésie
En savoir +


Françoise DELAGRAVE
"La symphonie mémorielle" - témoignage
En savoir +


Sylvie GAUTHIER
"Le chemin d'une révélation" - spiritualité
En savoir +


Mélanie DAVID
"Maman je vais retrouver ton père" - témoignage
En savoir +


Jean-Emmanuel SKOVRON
"Pétain – Laval anatomie du diable" - histoire
En savoir +


Sarah JALABERT
"Quatrains de la Rose" - poésie
En savoir +


Blandine CHEVALIER
"Revue" - poésie
En savoir +


Michel DUPLAIX
"Sur vol poétique" - poésie
En savoir +


Avril 2023
Jean RENAUD
"67 compressions" - poésie
En savoir +


Yan KOUTON
"Commun néant 2" - poésie
En savoir +


Véronique DUTREIX
"Égratigures" - haïku
En savoir +


Pascal HERMOUET
"Éponges" - poésie
En savoir +


Geneviève ROCH
"Éveil violent" - essai
En savoir +


Yanna BYLS
"Fragments d'infinis, pépites d'éternité" - poésie
En savoir +


Ronald NOSSINTCHOUK
"Galerie" - poésie
En savoir +


collectif
"Il suffit d’écrire Rendez-vous à 14h25, Salle 33" - roman
En savoir +


Irène SHRAER
"Oratorio" - poésie
En savoir +


Malika SMATI-HADDAD
"Poèmes choisis" - poésie
En savoir +


Claire KALFON
"Une saison blanche" - poésie
En savoir +


     

essai


Auteur : Guy ALLIX
Titre : En chemin avec Angèle Vannier
Quelques pas, incertains, dans l’énigme

Avec cet essai sur Angèle Vannier, Guy Allix ressuscite l’âme d’une poète qui fut reconnue de son vivant comme une voix majeure de la poésie contemporaine. Il nous décrit la manière dont Angèle Vannier a vécu son écriture de l’intérieur en ouvrant son cœur tant à la sincérité qu’à la complexité d’une poétique recouvrant tous les aspects de la vie. Dans le silence, des intuitions spirituelles ont jailli, éclairant sa nuit.

Auteur : Elsa BALLANFAT
Titre : L'Art et le souffle
Ce texte procède d’une interrogation nouvelle sur l’expérience esthétique en faisant de la respiration une clé neuve de la perception de l’œuvre d’art par son spectateur. Il met en lumière comment, dans bien des circonstances, l’art se révèle être un puissant altérateur du souffle de son public : par des jeux intérieurs qui lui sont propres, il amène chacun à éprouver en lui-même un peu de l’espacement, de l’apaisement, de l’apparition rythmique, de l’expiration d’un trop plein, de l’inspiration d’un trop vide, qui sont immanents à son apparaître même. Ainsi, l’art nous prendrait par la respiration, nous tenant en haleine, certes, mais pas seulement : en nous rendant notre souffle, aussi, il fait corps avec nos vies. L’art met en œuvre des formes de respiration, qui passent par l’évocation, la symbolique, le rythmique, et qui ont pour effet d’altérer notre propre respiration en nous permettant de la laisser se reprendre – s’agrandir, se dilater, jusqu’à la larme de joie, jusqu’à l’expiration approfondie

Auteur : Brigitte BRAMI
Titre : Brigitte Sy par Brigitte Brami
Quand les murs des prisons rendent le monde déchiffrable.
Variations autour de la réalisatrice Brigitte Sy.

Ce que j’ai voulu sentir, c’est le vent qui fouetta son visage quand, sur son vélo, à l’âge de 16 ou 17 ans, elle apprenait à vivre en longeant les hauts murs de la prison de la Santé. Ce qui m’a intéressé, ce n’est pas Brigitte Sy, comédienne, ex-femme de Philippe Garrel et mère d’Esther et de Louis Garrel, non, c’est la prise de risque personnelle et la véritable mise en danger autant physique qu’existentielle dont la réalisatrice a fait montre quand elle a aimé ces « beaux voyous, puissants et souples » à la Jean Genet (…) et qu’elle les a incarnés sur grand écran. Alors, peut-être que maintenant, je peux me dire que je connais un petit peu mieux cette poète des images…
Le Bonheur est pour demain (sortie nationale le 31 janvier 2024) est une délicieuse prophétie…

Auteur : Philippe CADO
Titre : Après le vide
L’expérience d’un esprit réorienté par un corps soudain dansant.

Dans cet ouvrage, l’auteur continue d’explorer ce que c’est que de vivre avec une schizophrénie. Après avoir décrit l’expérience d’une bouffée délirante depuis ses prémices jusqu’à une hospitalisation dans Le Jour où je me suis pris pour Stendhal (Eyrolles, 2012), réfléchi sur deux de ses symptômes, les hallucinations verbales et l’ambivalence, dans respectivement L’Enfant de sa télé : Abécédaire d’une schizophrénie (Jacques Flament, 2015) et Pierre ou l’ambivalence : Une passion des contraires (Unicité, 2020), il se donne ici les moyens de s’en sortir.
Après le vide : L’expérience d’un esprit réorienté par un corps soudain dansant raconte, en effet, étape par étape, sa découverte de la musique et de la danse, grâce à la pratique du Taiji quan. La description de cet art martial interne d’origine chinoise est donc au cœur de cet ouvrage. Le vide, dont il traite, n’est plus celui de la dépression, mais celui du non agi oriental. Son originalité, par rapport aux nombreux autres sur la question, tient à ce que son auteur ne se pose pas comme un maître délivrant son savoir technique.

Auteur : Philippe CADO
Titre : Pierre ou l'ambivalence Une passion des contraires
Voici un livre qui se joue des genres. On y trouvera en effet des parties philosophiques et littéraires à l’appui d’un propos d’ordre biographique. Des références à Kant alternent avec d’autres à Queneau. Le mélange des tons, léger, grave, comique, scolaire, est encore plus saisissant. Il n’en fallait pas moins pour présenter la vie et l’œuvre de Pierre perdu dans des choix binaires et tentant de résoudre ses contradictions dans des poèmes au rythme tout aussi binaire. Mais ce complexe d’ambivalence, dont est affecté Pierre, est surtout lié à sa quête tragique d’une impossible conciliation des contraires. L’auteur, militant dans des organisations visant à lutter contre la stigmatisation de la schizophrénie, témoigne du destin d’un ami disparu aux talents artistiques indéniables et évoluant dans le petit milieu des schizophrènes de son arrondissement. Dépassant le récit anecdotique de la vie d’un « fou littéraire » qui se croyait un destin messianique, cet essai biographique explore la notion d’ambivalence dans un registre radicalement autre que celui de la psychiatrie à laquelle elle est ordinairement cantonnée.

Auteur : Pierre CALONIER
Titre : Voix pour une poétique de la pensée
Poésie et philosophie font toutes deux le même pari : accéder au sens des choses, de la vie, de l’homme, du monde. Les unir, c’est atteindre une autre manière d’"habiter" les situations en fortifiant son esprit critique ; les réunir, c’est accéder à la question essentielle du langage qui, comme nous le dit Merleau-Ponty, "avant d’être au service  de la pensée, est une manière/.../ de vivre et de célébrer le monde".
Le lecteur découvre dans cet ouvrage la mise à jour d’une "poétique de la pensée". Y apparaissent, en fil conducteur, des notions-clés pour mieux penser-en-poésie mais aussi des échanges entre poètes et philosophes partageant, dans des voix en alternance, des visées communes.
C'est là un essai-guide qui permettra à un lectorat curieux et désireux de "penser ailleurs" de bien cibler "la question poétique" et d'approfondir la réflexion philosophique. C'est aussi une étude où sont fournies des pistes pour mieux croire en poète dans le monde d'aujourd'hui.

Auteur : Alain CARCASSES
Titre : Entre nous tout est une question d’organisations
La complexité dans une industrie agit sur toutes les strates et parties de l’organisation. Alain Carcasses, ingénieur polytechnicien au service des organisations, décrypte des problématiques composites, orchestre les hommes, assemble les objets et convertit les incertitudes en solutions pérennes à long terme. À travers ces entretiens vivants, ces histoires vécues de Nexter à Renault, d’Airbus à Naval Group en passant par le Japon, Alain Carcasses stimule les figures de style, mobilise les énergies autour d’un projet commun, renouvelle et annonce l’avenir de l’industrie. À travers ce témoignage, il énonce les changements de paradigmes et explicite ses actions complexes à moult niveaux annonçant la création de Cognitive Companions. D’histoires contées en anecdotes scénarisées, nous cheminons avec Alain dans un livre sincère, fluide, une complexité appréhendable et maniable avec de vraies formules pour l’inattendu.

Auteur : Pierre COLLOMB
Titre : Items
Item : élément minimal d'un ensemble organisé.

ITEMS se présente comme une mosaïque de réflexions - certaines de quelques mots, d'autres de plusieurs pages - dont l'ensemble fait sens et dont chacune peut se déguster isolément.
En moraliste moderne, Pierre Collomb traite des sujets de société mais nous convie également à partager des constats plus intimes dont l'humour, la poésie ou l'amertume s'expriment dans un style à la fois classique et lumineux.

Auteur : Renée Solange DAYRES
Titre : Le cri et la lyre
Renée Solange Dayres nous a quittés le jour de Noël 2016 et nous a laissé Cultures poétiques francophones / Le cri et la lyre. A travers cette anthologie, l’auteure nous emmène aux pays de nos patrimoines francophones. Ce remarquable travail œuvre aux bienfaits de la langue française et lutte contre les dilutions perverses de la mondialisation. Face aux paradoxes des communautarismes et du vivre-ensemble, Renée Solange Dayres chine et signe nos traces matricielles. Le cri et la lyre vitalise et civilise nos courants linguistiques et poétiques les plus fondateurs. L’auteure répond à Léopold Sédar Senghor, ardent défenseur des lettres et paré d’élans spirituels pour la francophonie. Dans cette Lecture sauvage, nous recueillons et alunissons la mémoire de nos ancêtres, ces anciens êtres qui nous verbent du haut de leurs profondeurs.

Auteur : Gabrielle DE CONTI
Titre : Sur les chemins de Jean-Jacques
Gabrielle De Conti continue d’explorer des voies originales pour mieux se comprendre et se faire comprendre. Après La cascadeuse et Journal d’une orpheline, elle poursuit son entreprise de réflexion et de quête de sens. Sur les chemins de Jean-Jacques annonce une nouvelle étape franchie, une lumière retrouvée au bout du tunnel. Elle part d’une question : quelle est cette « force invisible », cette « petite voix à l’intérieur » qui l’a guidée, secourue, sauvée depuis son enfance ? Elle sait désormais que « sans le vouloir, sans le savoir », pendant toute sa vie, sa route a croisé celle de Jean-Jacques Rousseau. Alors comment « tordre le cou aux signes » ? Enfant abandonnée avant même sa naissance par son père, elle a pourtant refusé longtemps de lire les œuvres de Rousseau. Et puis la révélation est advenue et elle s’est identifiée à l’enfant privé de mère, et lui aussi abandonné. Devenue inconditionnelle de l’auteur des Confessions, non seulement elle comprend et justifie l’abandon de ses enfants, mais elle s’insurge qu’il puisse être soupçonné de misogynie. Elle découvre des aspects ignorés de Jean-Jacques dont elle se sent la fille spirituelle. Tant de coïncidences, ces prénoms communs aux deux vies, tous ces lieux qu’elle a connus et où lui aussi est passé, des Alpes à Paris, de l’Ain à Genève ou Venise, ne peuvent que porter du sens. Et ce chemin tragique pour sa famille, ce chemin sur lequel Rousseau s’est promené et a herborisé, elle a réussi à le faire renommer « Chemin Jean-Jacques Rousseau ». Sa mission est enfin accomplie : « La force rayonnante » ou comment la littérature peut éclairer une vie.
- Claudine Krishnan

Auteur : Marie Desjars DE KERANROUE
Titre : Le monde dans tous les sens
Marie Desjars de Keranrouë est passionnée d’interculturel. À 40 ans, elle part effectuer un tour du monde de l’interculturel en solo, appelé « Regards Croisés » pour le compte d’une grande entreprise. Ce livre retrace une étude grâce à une centaine d’interviews qu’elle réalise dans l’hémisphère Sud. Grande voyageuse, elle en profite pour décrypter les pays traversés selon une méthode originale qui est, selon elle, la matrice de l’unité des cultures, soit l’alliance corps, cœur, esprit. Son plaidoyer rejoint celui d'Antoine de Saint Exupéry : « Si tu diffères de moi, loin de me léser, tu m'enrichis ».

Auteur : DECHAUX Frédéric
Titre : Réflexions buissonières
Avec ce recueil d’aphorismes, Frédéric Dechaux se livre à l’exercice périlleux de plonger au coeur de la condition humaine, et ce à tous les niveaux de conscience que nous expérimentons.
En proie à une intériorité incessante qu’il exprime parfois avec lyrisme, il ne se départ pas d’un pessimisme qui, en nous invitant à découvrir nos petits arrangements intérieurs, nous éclaire finalement sur les illusions qui nous traversent. Mais ce serait compter sans ce qui hante l’auteur, à savoir cet appel de la sagesse intérieure qui est aussi un appel de l’éveil, un rappel à soi toujours disponible. En ce sens le lecteur est invité à plonger en lui-même pour appréhender les contradictions, les variations de son moi mais aussi pour trouver en lui d’autres forces comme une ouverture que les mots ne sauraient définir.

Auteur : Paule Marie DUQUESNOY
Titre : La tulipe rouge
Nous connaissons Paule Marie Duquesnoy pour sa poésie. C’est une voix unique, la sienne, dans le paysage français. Je devrais dire, ici, dans le jardin français, tant il est vrai que l’idée du jardin convient à sa poésie (à toute poésie peut-être ?). Mais dans le recueil que voici, elle prend le large, elle laisse ses arbres et ses buissons en attente, ses massifs de fleurs préférées et les plates-bandes, et elle se lance dans les grands paysages. Qu’elle parcourt à Grande Vitesse pour aller dans les grandes villes (les jardins d’hommes ?). Elle abandonne un instant la botanique et s’adonne à l’art. Quel nom trouver pour ces essais (exercices ?), pour cette approche originale du monde de l’art ? Pages d’un journal ? Journal de voyage ? Notes d’un promeneur, bloc-notes d’un visiteur d’art ? Commentaires d’une dilettante ? Poétique de la pérégrination moderne ? En feuilletant ces proses enjouées on n’échappera pas à se poser la question : avec quoi les comparer, avec quel format classique ? Car tout cela y figure, et plus ! 

Auteur : Rocío DURÁN-BARBA
Titre : Encore des flammes
Encore des flammes se veut l’examen du XXe siècle trépidant sous les effets des révoltes et des révolutions dans le monde. C’est l’histoire, mais aussi l’interprétation des manifestations et des mouvements multidimensionnels planétaires liés de près ou de loin aux événements de Mai 68 en France.
Rocío Durán-Barba injecte dans l’exercice de l’essai à la française la tradition latino-américaine de l’ensayo. Fidèle à cette tradition, elle rejette la méthode monodisciplinaire et le scepticisme. C’est par le jugement personnel, par la multiplicité des critères, la complémentarité des angles d’approche, les rapprochements qu’ils permettent, qu’elle appréhende le XXe siècle. Dans son contexte, elle prend Mai 68 à bras le corps, mais ne prétend pas lui apporter de réponse définitive. Elle l’interroge et en propose une interprétation socioculturelle.
Encore des flammes, rappelle aussi la chronique, autre genre pratiqué en Amérique latine, autre tradition littéraire dans laquelle s’inscrit Rocío Durán-Barba. Cet essai peut être lu comme une décantation intellectuelle. Comme une chronique latino-américaine sur une époque historique mondiale en général ; et sur la France, en particulier.

Auteur : Mona GAMAL EL DINE
Titre : La Femme Reine mystérieuse
Préface de Philippe Bouret

Oui, la femme, semblable au doux Emmanuel,
Vers nous, des mains dc Dieu, s'épancha. blanche et pure ;
Mais l'homme. etre tombé, posa sa lèvre impure
Sur ce front embaumé d'un parfum immortel.
Mais cet intime coeur, amour de l'Éternel.
Qu'il combla dc douceurs, de grâces sans mesure,
Vit s'effeuiller, dès lors, sous une main trop sûre,
L'innocence et l'éclat qui lui venaient du ciel.
Des vents froids ont passé sur l'humaine vallée :
Leurs souffles ont courbé cette fleur isolée

Auteur : Shahrzad GHAFFARI
Titre : La femme hamedanie et la sorcellerie
À propos de ma thèse de doctorat « J’espère que la lecture de cet ouvrage vous fera découvrir les traditions millénaires et l’histoire des femmes de la ville d’Hamadān, une ville importante et ancienne d’Iran. J’ai décidé de faire mes recherches sur la sorcellerie parce qu’elle était courante, mais pratiquée en secret. Surtout, la magie noire n’était pas bienvenue dans une société en processus de modernisation. (L’éducation et la libération des femmes étant en cours, les plus modernes avaient honte d’avoir l’étiquette de fanatique sur elles).
Cependant, certaines traditions comparées à la magie blanche semblaient acceptables dans leurs croyances comme c’était davantage pour exaucer un vœu, pour éloigner le mauvais œil ou la guérison ! » « De nos jours, la sorcellerie, la magie noire et les rites dangereux n'ont plus de raisons d'être dans une société moderne et équilibrée avec un bon système d'éducation et des lois qui protègent sa population. Je désire de ma part participer à la mise en place de cette protection nécessaire à l'équilibre de tous les êtres humains, de belles croyances qui nous permettent de vivre en harmonie avec toutes sortes de vies sur notre planète ainsi qu'à la préservation de nos plus beaux patrimoines culturels. »

Auteur : Chantal GRIMM
Titre : Contes & nouvelles au château ouvrier
Dans un quartier rénové du XIVe arrondissement de Paris, au dit « Château ouvrier » bouillonne une vie associative dont l’un des éléments est un atelier littéraire, Du souvenir à l’imaginaire, d’où sortent contes inventés ou détournés, instants de vie et vraies nouvelles sous la plume de la vingtaine d’écrivantes qui s’y sont succédé depuis dix ans.

La sensibilité et la malice déposées sur le papier sont leurs armes contre les moments difficiles de la vie. Elles écrivent avec un esprit de fête et une constante exigence de style, entraînées en cela par la plus sorcière d’entre elles, qui compose aussi des chansons.

Auteur : Jean-jacques HAMM
Titre : Solitudes : de Beyle à Stendhal
Stendhal est à la fois le nom d’une œuvre et d’un auteur secret, multiple, solitaire et attachant. On propose d’explorer quelques-unes des facettes d’une vie, d’une construction de soi, qui nous ont laissé des chefs d’œuvres comme le Rouge et le Noir, la Chartreuse de Parme, De l’Amour, Vie de Henry Brulard, etc., etc., pour reprendre sa façon de laisser les choses en suspens. Ce livre est destiné à ceux qui aiment, aimeront, notre auteur.

Jean-Jacques Hamm est professeur émérite de Queen’s University. Il est membre de la Société Royale du Canada. Ses travaux ont surtout porté sur la littérature française du XIXe siècle et, plus particulièrement, sur Stendhal.

Auteur : Pascal HÉRAULT
Titre : Entre deux rives
Lorsque je regarde autour de moi, je m’étonne de voir de moins en moins de lecteurs aux terrasses des cafés, dans les rames du métro ou dans les jardins publics. En revanche, tout le monde regarde son portable – et moi le premier, car j’appartiens quand même à mon temps et j’utilise les réseaux sociaux quotidiennement. Mais j’ai aussi la chance extraordinaire d’avoir connu une époque où les smartphones n’existaient pas et où, pour commander un livre, il fallait entrer dans une librairie. Dans cet entre-deux, entre deux rives, je surnage.

Auteur : Sabine HÉRONDELLE & Valérie WESTPHAL PRAZERES
Titre : L'assiette au mur
Les circonstances de la rencontre de Sabine et de Valérie, autour de performances musicales, méritent d’être expliquées : elles réagissaient toutes deux à une même performance musicale, l’une en dessinant et l’autre en cuisinant. Le travail à quatre mains de Valérie et Sabine est marqué par ce que je serais tenté d’appeler « Les Trois I » : Imagination, Innovation, Improvisation. Un chou fleur représenté en coupe et occupant une pleine page ressemble à un mandala tibétain. Les orties n’ont pas que des propriétés urticantes, elles peuvent révéler aussi des saveurs insoupçonnées. Et les surprises ne s’arrêtent pas là : la cuisine de Sabine propose les plus hardis mélanges du sucré et du salé, du cru et du cuit. Les couleurs qui ont dansé dans l’assiette viennent danser sur la page. Et leurs bonds, de l’assiette à la page et de la page à l’assiette, parviennent à fabriquer un livre vraiment appétissant. Je ne voudrais surtout pas divulguer tous les secrets de Sabine. Pour les accompagner, Valérie retrouve une fraîcheur et une spontanéité qui me font penser à Miró. Ce livre est un régal pour les yeux. À feuilleter sans modération.
(Marc Albert-Levin. 2023)

Auteur : Stéphane KORB
Titre : MARC RIBOUD filmé par Stéphane Korb
Suivi d’un entretien avec Baudoin Lebon.

Préface de Jérôme Seydoux.

En 1979 Stéphane Korb, alors jeune photographe, rencontre Marc Riboud qui vient de quitter la prestigieuse agence Magnum Photo. C‘est le début d’une collaboration et d’une longue amitié.
En 1997 il filme les préparatifs et vernissages des expositions au Centre International de la Photographie et à la Galerie Howard Greenberg à New York.
Pour cet ouvrage Stéphane Korb a sélectionné les images et les dialogues de ces films inédits pour en faire un livre vivant.
On est frappé par la rigueur de ce travail qui a su cerner avec justesse la nature originale, complexe, drôle, et passionnante de ces aventures new-yorkaises avec leurs rebondissements de la vie quotidienne dont Marc Riboud est le grand ordonnateur.

Auteur : Stéphane KORB
Titre : Yves Montand Les derniers concerts à l'Olympia
Il y a trente ans, le 9 novembre 1991, Yves Montand nous quittait. C’était la fin d’une carrière éblouissante oscillant entre music-hall et cinéma. Stéphane Korb a été l’un des rares témoins des moments de complicité entre l’artiste et l’équipe qui l’entourait. Il nous livre ici son témoignage et les photographies des derniers concerts à l’Olympia. Sans cet ouvrage personne ne saurait ni ne comprendrait peut-être ce que signifiait pour Montand la préparation minutieuse de ce retour sur scène. sous ce regard singulier, ces photographies — « les meilleures photos d’Yves Montand » selon le photographe Marc Riboud — restituent avec force le talent d’acteur de l’artiste et le texte, plein de merveilleuse surprises, fait revivre Montand d’une manière inattendue.

Auteur : Caroline LAGOUGE
Titre : L'(h)urluberlu
L’(H)URLUBERLU concerne tous les adultes puisqu’un jour ou l’autre l’adulte rencontre un enfant. La transmission est au cœur de cet ouvrage.

C’est un abécédaire qui rassemble des extraits de 26 rendez-vous filmés où Élise lance la caméra pour environ trente minutes et choisit une lettre au hasard. Suivant l’inspiration, Caroline Lagouge énonce des mots et c’est parti !
La pensée commence avec un premier mot et se déroule avec les autres amenant un ou plusieurs thèmes. Libre, sans filtre grâce à l’écoute attentive singulière de son interlocutrice, Caroline laisse émerger souvenirs, inspirations philosophiques, témoignages et ateliers pratiques.

Auteur : Arnaud LANDREAU
Titre : Fragments
...Vous allez lire un livre qui n’est pas publié dans la prestigieuse maison d’Éditions du Seuil, qui ne sera pas présenté par son auteur à la Grande Librairie, et qui n’a pas les critères pour cela. Il a des critères tout autres.
C’est un livre qui n’a pas la même importance…
Il en a une tout autre.
Vous y rencontrerez aussi Walter Benjamin. Mais dans un rapport plus intime encore. Plus simple aussi. Dans une simplicité qui a aussi le souci de ce qu’elle dit, et de ceux qui en prennent connaissance, mais là aussi, d’une tout autre manière.
Mais là vous rencontrerez Walter Benjamin, dans un livre de Philosophie, pas dans un livre d’Histoire, écrit par un philosophe, pas par un historien.

Auteur : Arnaud LANDREAU
Titre : L'humanité divine
Ce qui reste inchangé dans l’histoire, comme un invariant, c’est la constante de l’oppression et la soumission de la masse, sa faible capacité d’insurrection (hormis les trop rares révolutions) ce qui ne représente pas moins ce qui n’a pas changé depuis la nuit des temps, à savoir la nature humaine (l’humain, trop humain) s’étalant de la palette du dominant (La personnalité autoritaire de T.W. Adorno) à la masse soumise (Psychologie de masse du fascisme de Wilhelm Reich), et du lien tacite qui les unit.
L’éternel retour de la « Catastrophe » (image de la domination et de l’oppression chez Walter Benjamin) se formule dès lors comme suit : tant qu’il y aura des oppresseurs et surtout des opprimés pour leur obéir, on ne sortira pas de ce cycle infernal, cette analyse n’étant que plus vraie pour les pays qui vivent en démocratie, où les citoyens disposent de ce précieux droit de grève mais restent pourtant dans un silence effrayant face à l’oppression.

Auteur : Arnaud LANDREAU
Titre : La voie intérieure
Suivi de Ma résilience

Ce texte est un témoignage autobiographique, centrée sur la description des symptômes de la maladie mentale dont je souffre, à savoir les troubles bipolaires...Entre des méditations aspirant au mysticisme et des descriptions hallucinées de mon alcoolisme, les femmes que j'ai connues ont eu le mérite de me sauver d'un naufrage qui aurait pu être fatal...Cheminant pas à pas, et au fil du temps, la philosophie et l'art se sont avérés être les outils incontestables de ma résilience, voire de ma guérison. Ceci est un message d'espoir pour tous les malades. Oui, on peut sortir de la psychose. L'essentiel étant de trouver sa voie, loin des sentiers battus, et cette voie, c'est tout simplement la voie du bonheur.

Auteur : Arnaud LANDREAU
Titre : Le Royaume des Hommes-Étoiles
Voici une mise en parallèle entre une histoire personnelle marquée par la maladie psychique, et « l'histoire avec sa grande hache », rythmée par l'éternel retour de la « Catastrophe » (le mot est de Walter Benjamin). C'est ainsi que s'entrecroisent poèmes mystiques, philosophie de la rédemption et une exégèse biblique montrant que le Royaume annoncé par le Christ est en fait une humanité divine, une humanité intégralement mystique... C'est ce que l'on appelle la « communion des saints » ou encore « l'âge de l'Esprit-Saint » cher au mystique Joachim de Flore.

Auteur : Hervé LE CORNEUR
Titre : Comme un petit supplément d'homme
DERNIÈRES NOUVELLES DE L’HOMME
(Extraits de la préface de Pierre Chalmin)

« Sagesse souriante, goût du paradoxe et tendresse que met à mal la vilenie de l’époque. Le lecteur retrouve ici dans ses exercices d’autodérision, ses fulminations bien réelles et ses désespoirs pour rire, l’auteur de Là où il y a de l’homme…
qui l’avait naguère ravi.
Le Corneur place au seuil de son ouvrage cet avertissement : « La contradiction est la pierre sur laquelle s’aiguisent ou s’émoussent mes opinions. » C’est dire que la bêtise n’est pas son fort.
[…]

Auteur : Henri-Hugues LEJEUNE
Titre : Le Vol d'Icare
Dans ce livre, l’auteur nous amène à des réflexions audacieuses sur les arts et leurs évolutions au cours des siècles. Avec un souci de vérité et d’intelligence, Henri-Hugues Lejeune prend en compte et analyse les mouvements de l’Histoire et de la pensée qui ont influencé nos modes de ressenti. L’auteur est sans concession ou alors, s’il en accorde, c’est comme pour mieux les décrier ou les déconstruire car la critique de l’art ne supporte pas l’immobilisme, mais se nourrit de fait de tous les courants philosophiques qui ont émaillé les siècles depuis l’Antiquité.

Auteur : Ghyslaine LELOUP & Noël ROCH
Titre : Bien à vous
« ...Car c’est bien de cela qu’il s’agit dans ce qui fonde ce texte à deux voix, servi par l’invisible ballet des messages électroniques. Sans se voir, sans se rencontrer, mais toujours dans la tension des mots via le mystérieux réseau des e-mails, Ghyslaine Leloup et Noël Roch laissent libre cours à la circulation inédite de leurs émotions, de leurs impressions, et ce qui ne pourrait être qu’un jeu ou une complaisante conversation devient au contraire une histoire profonde, tirée du plus loin de soi. Histoire des sources qui fait jaillir le plus juste de l’intime, sans afféterie, sans coquetterie, sans masque. Cette expression, née dans sa plus stricte nudité, va ainsi à l’essentiel : rencontre entre deux êtres épris de Beauté, l’un en dialogue avec la matière picturale, l’autre avec celle des mots et du regard, exerçant déjà tous deux leur art au travers de la toile peinte, de la poésie et de la photographie. Et de cette expérience déjà intime des profondeurs va naître, grâce à la messagerie d’un réseau social, une parole échangée qui redonne force et torrent à l’éternel flux de la vie, à sa puissance créatrice, à son déluge d’énergies... »
Extrait de la préface d’Alain Vircondelet

Auteur : Renata LEROUX
Titre : Les Derniers Gardiens de la Forêt
« C’est une raison d’espérer et de s’engager avec eux dans la défense de ces peuples premiers, extraordinaire patrimoine de l’humanité, lesquels sont les garants de la préservation de leur territoire et de leur forêt et par là même de ce qui est le poumon de notre planète.
Nous nous devons de nous impliquer et de faire lutte commune, car il s’agit de notre propre survie.
Ce livre rend compte de leur implication, de leur engagement et de leur incroyable et efficace idéalisme. »
Kitty Holley

Auteur : Jacques LIS
Titre : Un trou dans la réalité
Le Réel est ce qui troue la réalité !
Dans la réalité, des singularités peuvent se manifester de manière importune et même brutale. Des choses impensables !
Ainsi le Réel s’y signale-t-il étrangement par son irréalité, à l’œuvre parfois dans la vie courante et, de façon exemplaire, dans les traumatismes ou dans la psychose.
Autant de figures du Réel, traduisant un retranchement de la symbolisation qui leur donne ce caractère insensé, voire impossible, asymbolique, et dans lesquelles le sujet ne trouve pas de place.
Le présent essai se propose la gageure de cerner cette élision proprement insaisissable, et de tenter de répondre aux questions qu’elle entraîne. Pourquoi le Réel est-il traumatique ? Peut-on le représenter ? Comment le Réel existe-t-il ?

Auteur : Monique MARTA
Titre : La reine de Saba – Un itinéraire spirituel
« La reine de Saba – Un itinéraire spirituel. » Tel est le titre que j’ai voulu donner à ce livre.
N’étant ni historienne ni philosophe ni théologienne, on peut se demander ce qui m’a autorisée à écrire cet ouvrage.
Je répondrai que c’est la vie même. Et, étant moi-même poète, ce que contient de poésie cette histoire de Salomon et la reine de Saba.
Puis, bien sûr, mon intérêt pour ce qui touche à la religion, la spiritualité.
Certes, je ne suis pas partie au hasard : des textes existent, des documents, sur lesquels je me suis appuyée. Pourtant, mon approche sera toute personnelle, au risque de dérouter, sinon de choquer.
Que la reine de Saba ait existé ou non est pour nous sans importance. Ce qui compte, c’est le symbole. Le mythe.

Auteur : Axel MAUGEY
Titre : Le succès de la francophonie au XXIe siècle
Si certains doutent des possibilités du français et de la francophonie, les vingt-cinq chapitres de ce livre consacré au nouveau rayonnement de notre langue effaceront leur incrédulité tant ce renouveau est réel, en phase ascendante, en dépit des difficultés et des coupes budgétaires.
Constat intéressant : une institution venue de loin traverse allègrement la tempête : il s’agit de l’Académie française, servie à merveille par  Canal Académie, une radio internet créée en 2004.
Pour éclairer ce renouveau, Axel Maugey propose un vaste tour d’horizon au cœur de cet espace en français, aussi bien en Europe et en Afrique que dans des pays particuliers tels que la Chine, l’Argentine, les États-Unis ou le Québec.

Auteur : Axel MAUGEY
Titre : Un patron français au cœur de l'Empire chinois
Acteur de sa vie, doté d’une personnalité fort attachante, Claude Moreno, héros d’« Un patron français en Chine », a très vite compris que la connaissance de plusieurs langues était une des principales clefs de la réussite. Sa vie est un roman dans lequel victoires et enseignements ne cessent d’alterner.

Son histoire passionnante, pleine de rebondissements, nous permet de découvrir un homme tourné vers le dialogue des cultures et des économies.

Auteur : Simona MODREANU
Titre : Cioran ou La chance de l'échec
Accompagné de dix gravures de Wanda MIHULEAC.

« Comment ne pas rater sa vie, lorsque, à la différence du commun des mortels, qui sont tombés dans le temps, on atteint un degré supplémentaire d’errance, par la chute du temps ?… C’est la marque particulière du destin de Cioran, de son propre aveu, qui n’a eu de cesse de creuser, avec une patience désespérée, cet inénarrable drame personnel. Et comment ne pas savourer le ratage brillant de sa vie, alors que nous sommes si nombreux à connaître la bonne fortune de la banalité ? Passer à côté de l’échec, en rasant les murs de la chance et en restant à l’abri de tout défi majeur, ou bien profiter de l’aubaine et toucher le fin fond de l’être, quitte à échouer aux yeux de la majorité ?… Entre les deux extrêmes, il y a certes une bonne plage de confort et de satisfaction disciplinée, à chacun de choisir sa voie.... »

Auteur : Régis MOULU
Titre : Dico-lingot, 4609 mots peu courants mais très utiles
Le but de ce dictionnaire de mots choisis est de donner à son lecteur l'envie de s'enrichir rapidement de mots supplémentaires. Cet élargissement de vocabulaire lui sera utile afin de gagner en précision, en concision, en nuance, en subtilité, en capacité à convoquer des idées et à convaincre… et pourquoi pas aussi en esprit poétique, ce qui lui permettra de faire voyager très loin ses auditeurs, lors de ses échanges. En effet, quelle satisfaction que d'avoir une mise en mot réussie et précise, plus aisée, plus efficace ! « Connaître », n'est-ce par en fin de compte « aimer renaître, aimer se remettre au monde, au cœur de notre monde » dans le but de mieux le vivre pleinement ?
Et s'il y a dans cet ouvrage 4609 mots élus, c'est parce que « 4609 » rime avec « sang neuf » : une dialyse intellectuelle, en somme !

Auteur : Régis MOULU
Titre : Enrichir son vocabulaire avec 1 609 mots
Voici un livre qui donne un sens à la connaissance du vocabulaire, avec ouvent des mots que l’on entend si peu qu’ils avaient fini par échouer dans les limbes de notre mémoire à tous. 1 609 mots que Régis Moulu ressuscite pour le plaisir de les connaître tant ils parlent en nous, se digèrent en nous et ne demandent qu’à ce que l’on en fasse usage. Car apprendre de nouveaux mots, n’est-ce pas aussi nous élargir, nous ouvrir avec humilité à d’autres champs possibles d’expression pour mieux appréhender ce que nous voyons du monde ?

Auteur : Aline MURA-BRUNEL
Titre : La voix singulière de Fabrice Humbert
Écrire « le monde n'existe pas », le redire infiniment comme une litanie et faire résonner le glas de nos espérances, c'est poser un énoncé qui existe – en sursis sous la plume des écrivains. D'un roman à l'autre, Fabrice Humbert s'ingénie à le réinventer. Avec sa géographie fictionnelle, ses « héros » médiocres ou flamboyants, cruels et violents, cyniques et désabusés, à la dérive ou en quête d'harmonie, ses espaces lointains ou familiers, fragmentés et recom- posés, ses filiations électives ou effectives, un monde se dessine sous les yeux du lecteur, dans un style tour à tour lyrique et laconique, ironique et empathique.
Telles furent alors les multiples facettes de l'œuvre polyphonique de Fabrice Humbert qu'il s'est agi d'explorer et de comprendre, afin d'en saisir et d'en transmettre l'exceptionnelle densité, la voix singulière.

Auteur : Ronald NOSSINTCHOUK
Titre : Discours de réception de Charles Baudelaire à l'Académie française
Charles Baudelaire adressa au Secrétaire perpétuel de l’Académie française sa première lettre de candidature le 11 décembre 1861.
Le 6 février 1862, l’élection tumultueuse destinée à pourvoir le fauteuil laissé vacant par Eugène Scribe ne lui permit d’obtenir aucune voix.
Le 10 février 1862, il s’adressa à nouveau au Secrétaire perpétuel par voie épistolaire pour lui faire part de sa volonté de se désister de la liste des candidats aspirant au fauteuil du R.P. Lacordaire.

Auteur : Christiane PEUGEOT
Titre : Plus de blagues que de mal
Rendre l’âme ? D’accord, mais à qui ? (Serge Gainsbourg)

Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie entière à croire qu’il est stupide. (Einstein)

C’est une erreur de croire qu’une femme ne peut garder un secret. Elles le peuvent, mais elles s’y mettent à plusieurs ! (Sacha Guitry)

Converge : la seule union possible tolérée par l’église.
Confesses : accepté par le pape… c’était Innocent II.
(Christiane Peugeot)

Auteur : Christiane PEUGEOT
Titre : Remonter et descendre le temps
Ce livre développe ce qui aurait pu être face à ce qui fut ou a peut-être été.
Ainsi sous le nazisme, des jeunes officiers allemands déviant vers la Suisse un grand convoi de Juifs promis aux chambres à gaz.

C’est l’ouvrage du temps instable, du temps qui ralentit, accélère ou piétine, retourne dans le passé, fonce vers le futur, mélange les époques.
En rebroussant, il nous confronte à nos lointains ancêtres, tels Bossuet, Descartes, Socrate. Archimède, Jésus, hommes du néolithique, etc.
En remontant, il dévoile déjà l’univers du futur et nos descendants.

Auteur : Christiane PEUGEOT
Titre : Rêve et créativité... même combat Tome 1
Que reflètent les rêves, l’imaginaire et les créations ?
Nos idées fixes ? Le monde ? L’univers ? Les plurivers ? Dieu ? Sont-ils compensatoires ? Sont-ils « nous », le reflet de notre âme… ? Une pensée étrangère ? D’autres qui seraient en moi ? Le jumeau que j’ai évincé de la matrice afin de me réserver les énergies maternelles ? La clameur de mes ancêtres couchés sous la terre dans tous les cimetières du monde et voulant revoir le jour par mes yeux ? Ont-ils une relation avec nos transits astrologiques ? Le divin ?
Les images du rêve et de la créativité sont peut-être le réel… ou peut-être pas. Pour la science, le réel est ce qui résiste quand, en vie éveillée, on veut ignorer les règles qui semblent régir le monde… par exemple, essayer de voler en se jetant par la fenêtre du dixième étage. Par contre, dans le rêve, comme dans la créativité, vous pouvez impunément transgresser les lois, traverser les murs, vous transformer en poisson, vous promener nu sur Mars sans craindre ni le froid ni les gendarmes.

Auteur : Christiane PEUGEOT
Titre : Rêve et créativité... même combat Tome 2
La créativité en état d’éveil est de même nature que le rêve durant le sommeil. Tous deux font appel à la même inspiration inexpliquée, aux mêmes éléments débusqués en psychanalyse, à des hypothèses extrahumaines, scientifiques, symboliques…
S’il est intéressant d’utiliser nos rêves dans la démarche créative, c’est à cause de la mystérieuse suBréalité dont ils sont issus et non uniquement pour l’étrangeté surréaliste de leurs représentations concrètes, puisées dans la réalité diurne. Car nous n’inventons rien ou pas grand-chose. Même en rêve, toutes les images ou presque sont issues de notre réalité éveillée et représentent les barreaux de notre prison d’humains.
Nul ne sait vraiment d’où provient ce que nous captons.

Auteur : Marc-Louis QUESTIN
Titre : Urban Sax Les musiciens de l'infini
Ce livre est le premier ouvrage consacré à la dimension esthétique, philosophique et poétique du groupe mythique Urban Sax. L’écriture profondément baroque de Marc-Louis Questin s’inscrit dans une longue tradition de récits jouant sur plusieurs niveaux de sens à la manière des poupées russes du romancier cubain José Lezama Lima. Le théâtre des sons mis en forme par les compositions étincelantes de Gilbert Artman redéfinit la relation de l’être humain à l’univers, à la musique tourbillonnante des sphères. L’esprit de chaque lieu investi s’imprègne ainsi du sceau de ces étranges symphonies ludiques et voluptueuses, répétitives et solennelles. Ethnologie, architecture, scénographie et musicologie se font écho entre les pages de cette étude originale. Le jeu des sons mène à l’éveil, à une sereine lucidité, à une vision renouvelée et transfiguratrice du monde.

Auteur : Marc-Louis QUESTIN
Titre : Urban Sax Les musiciens de l'infini (version anglaise)
"Tribute to Urban Sax" CD included

This book is the first work dedicated to the esthetical, philosophical and poetic dimension of the mythic group Urban Sax. Marc-Louis Questin’s deeply baroque writing fits into a long tradition of tales playing on several levels of sense in the way of the Russian dolls of the Cuban novelist José Lezama-Lima. The theatre of sounds set up by Gilbert Artman’s brilliant compositions redefines the relation of the human being with the universe, with the whirling music of the spheres. The spirit of every invested place is thus pervaded with the seal of these strange ludic and voluptuous symphonies, repetitive and solemn. Ethnology, architecture, scenography and musicology are echoing among the pages of this original study.

Auteur : Manuel RAMOS
Titre : Effluves du paradis
« Car découvrir de nouvelles histoires parfumées, inconnues jusqu’alors pour me faire vibrer, rêver, comprendre pourquoi le monde est beau, lorsqu’on l’écoute avec la mélodie olfactive, qu’on le regarde avec son imagination, qu’on le touche du bout de son cœur, qu’on l’apprivoise de tout son amour, qu’on le goûte du bout de ses lèvres jusqu’à la lie, qu’on l’enlace de toute sa force et délicatesse…
Un parfum pour moi est incontestablement et définitivement tout cela et bien plus que mes mots ne peuvent l’exprimer par l’écriture ou par la voix. »

Auteur : Léone RIVET
Titre : Les murmures des collines
La maison est notre premier corps. Poreuse à nos étendues, nos rumeurs, nos fertilités discrètes. Là, courtisées par le temps, nous grandissons, agrandissons, plantons, fortifions. Les murs, témoins émus de nos motifs et desseins, de nos habitudes parfois involontaires, deviennent les intimes messagers de nos confidences aux générations. Les pinèdes cerclent le mystère et ses endurances pas allongés et traversées renouvelées. Lentes sont les maisons abreuvées d’enfants, d’amis, gorgées d’été, d’olives et de miel. Pouvons-nous les quitter ? Nos désirs poussent comme des reflets à travers corps. Là était l’abri, solitude essentielle où l’air se condense après usage.

Auteur : Geneviève ROCH
Titre : Éveil violent
Témoignage d’une conscience ébranlée par la crise du covid-19

Le 27 décembre 2020, la première campagne vaccinale anti covid 19 est lancée en France ; un an plus tard, 90,5% de la population, âgée de plus de douze ans, est vaccinée : ce sont les chiffres officiels… Mais que s’est-il donc passé pour que l’auteure, hésitante pour commencer, à propos de ce nouveau vaccin, soit devenue, au fil du temps, réticente à la politique des autorités sanitaires, puis, toujours chemin faisant, récalcitrante, et enfin résolument hostile à cette vaccination de masse, jusqu’à faire partie de ces parias, bientôt mis au ban de la société avec l’approbation de la population vaccinée presque tout entière ?
C’est ce que raconte Geneviève Roch dans cet ouvrage où elle livre son témoignage avec lucidité et en toute bonne foi. Se laissant guider par son solide bon sens, elle mène une véritable enquête afin d’appréhender « au plus vrai » l’évolution d’une situation qu’elle comprend de moins en moins bien. Tout au long de sa démonstration, elle rejette toute appartenance à la mouvance « complotiste ». Sur ce dernier concept, toutefois, elle s’interroge, se demandant en quoi consisterait le complot et ce qu’auraient à gagner tous ces chercheurs, scientifiques ou médecins – accusés de complotisme – à produire des études, à écrire des livres, à publier des articles pour mettre en garde contre cette vaccination anti covid, allant même, pour certains, jusqu’à renoncer à exercer.

Auteur : Geneviève ROCH
Titre : Le tempétueux voyage de la Princesse de Clèves
Qu’ont en commun Sainte-Beuve, Gide, Jacques Chardonne, Camus, Michel Butor et tant d’autres écrivains ou critiques ?
Tous ont écrit sur le roman de Madame de Lafayette. Si les livres ne sont pas très nombreux, les articles sont innombrables. Dès sa sortie (1678) le roman défraie la chronique au point de susciter un véritable référendum dans un journal (Le Mercure galant) qui constituera le principal sujet de conversation dans les salons. La princesse a-t-elle eu tort ou raison d’avouer son amour pour Nemours à son époux et pourquoi refuse-t-elle d’épouser celui qu’elle aime après la mort de son mari ?
Dans un ouvrage qui ne soit pas une somme destinée à un seul public érudit, universitaire ou spécialiste, Geneviève Roch a plutôt cherché à définir les curiosités d’époque et les familles d’esprit que le roman de Madame de Lafayette a éveillées depuis sa parution jusqu’à nos jours. Elle s’est préoccupée de nous faire découvrir la trajectoire du livre au fil du temps, à travers les différents publics, de nous la montrer sous des éclairages successifs que nous pourrions comparer avec le nôtre.

Auteur : Étienne RUHAUD
Titre : Panorama 1
Articles et entretiens 2005-2021

L’ouvrage paraîtra sans doute fourre-tout : nul fil directeur, ici, sinon la volonté d’explorer la littérature contemporaine, parfois au hasard des rencontres, des coups de cœur. Panorama compile effectivement la totalité des articles, notes de lecture et entretiens menés avec des auteurs souvent très différents, et généralement méconnus, de 2005 à 2021. On y trouvera ainsi des critiques de romans, de pièces de théâtre, d’essais, ou, plus encore, de recueils de poésie, parent pauvre de la production actuelle, si abondante. Au hasard des pages, le lecteur fera quelques belles découvertes, entendra la voix, ténue, des oubliés, des obscurs, se baladera, un peu, dans le passé et dans les rues de Paris...

Auteur : Bruno SILLARD
Titre : Migrants sur les chemins du monde
Un jour, ils furent chassés de leur maison, de leur vie, sans trop savoir pourquoi.

Et puis il y eut une guerre, sans que l’on comprenne pourquoi. Longtemps ils ont marché tous les jours que Dieu fait, mais ce n’était pas tous les jours le même Dieu. Longtemps, ils ont marché, abandonnés de tous, semant aux vents mauvais le peu qui restait de leurs espoirs.

Alors est née l’idée de raconter l’histoire des uns et des autres. Non pas l’Histoire du siècle, mais des brides d’une histoire d’un autre temps. On oublie vite.
Chemins d’Europe qui croisent des chemins d’Afrique labourés par des dizaines de milliers de galoches, de sabots ou de pieds nus, toujours les mêmes directions soufflées par les mêmes rumeurs, les mêmes peurs aussi ou les mêmes espoirs. Chemins sans retours qui se terminent dans des camps. D’autres cris enfin, « America, America ! » hurlés par les troisièmes classes des transatlantiques quand ils aperçoivent au loin le port de New York. Ce sont ces histoires, certaines rapportées, d’autres glanées que je vous conte à nouveau, après avoir été publiées dans « Les Soirées de Paris », un rendez-vous culturel quotidien sur Internet.

Auteur : Eric SIVRY
Titre : Danielle Le Bricquir, une mythologie personnelle
Danielle Le Bricquir, après des études d’Histoire de l’Art à l’École des Beaux-Arts de Paris, a participé aux ateliers de Leonardo Cremonini et de Georges Arditi, a soutenu une thèse de doctorat, Le groupe pictural Cobra et l’Écriture. Elle est Sociétaire du Salon d’Automne de Paris et membre du conseil d’administration ; cofondatrice du Salon d’Automne international. Elle a exposé sur tous les continents. On apprécie sa peinture dans le monde entier.
Le but de sa peinture consiste à rendre visible ce qui ne l’est pas. « La métamorphose des formes et l’amour de la couleur y célèbrent dit-elle « une fête baroque, un hymne à la vie très personnel », si bien que son œuvre de fiction nous propose une véritable mythologie personnelle où elle convoque « la magie de son enfance associée à la nostalgie des origines, aux contes celtes dont les images se mêlent aux visions de lointaines cultures ». C’est ainsi qu’elle est allée à la rencontre des cultures du Mexique, du Kenya, de la Chine, du Japon, de la Nouvelle-Calédonie et du Vanuatu. Elle « chante la berceuse qui panse les plaies du monde ».

Auteur : François TARD
Titre : Concerto pour être et univers
Albert Camus déplorait une coupure irrémédiable entre l’esprit de l’homme et un univers n’apportant aucune réponse à sa quête de sens, d’où sa révolte contre l’absurde. Cette attitude est contredite par les sagesses orientales ou ésotériques qui, depuis l’aube des temps, mènent à l’harmonie entre l’être et l’univers. L'histoire humaine comporte une extrême diversité de modes de vision de l’existence, les uns séparateurs, les autres monistes. Dans l’approche du réel, conciliant les voies rationalistes – science, philosophie, etc. – et les voies qui ne font pas appel à la raison – mysticisme, arts, praxis les plus diverses – le suBréalisme nous amène à vivre de façon équilibrée et heureuse l’illusoire divorce entre les mondes « intérieur » et « extérieur ». En ce sens, une révolution de la pensée scientifique occidentale marque le XXe siècle : après plusieurs millénaires d’un dualisme dont les pensées d’Aristote et de Descartes sont les plus représentatives, la science évolue vers la complexité et l’unicité, nous donnant à réaliser que tout est relié à tout dans le tout. Intégrant entre autres voies de la connaissance les enseignements de cette révolution, le suBréalisme propose ce fil d’Ariane qui nous achemine vers la vie spirituelle et un nouvel enchantement du monde. Sous la forme de dialogues éclairants et attrayants, François Tard nous invite à pratiquer une philosophie qui sollicite tous les domaines de l’esprit et non plus le seul intellect (sensations, émotions, intuitions, etc.). Dans un style limpide, il fait œuvre d’initiation philosophique, scientifique et sémantique. Multipliant les citations de grands auteurs, il apporte aux « littéraires » aussi bien qu’aux « matheux » de nombreuses pistes de réflexion, incitant tout un chacun à travailler du cerveau droit autant que du gauche. Un livre vif, empli d’humour, à lire et relire... et faire lire par vos proches.

Auteur : Jean-Philippe TESTEFORT
Titre : Manifeste pour un avenir non-politique
En amplifiant la réserve prêtée à Socrate, la politique s’avère foncièrement scélérate ; aussi est-il nécessaire qu'elle soit pratiquée par des hommes vertueux. Hélas, s'il est des femmes et des hommes vertueux, ils ne choisissent généralement pas l'exercice politique, encore moins le métier. Quand par extraordinaire ils le choisissent, la politique leur dicte sa loi : la violence. L’axiome de Clausewitz peut être inversé : « La politique est la continuation de la guerre par d'autres moyens. »
La logique politique s’est sclérosée au point que nos sociétés vacillent. Équilibres géopolitiques, production et répartition des richesses, rapports sociaux, transmission des savoirs, respect des libertés fondamentales, santé, qualité de l’environnement : tout est en souffrance. Il s’agit d’une crise systémique.

Auteur : Jean-Philippe TESTEFORT
Titre : Pensée du design
Le mot « design » jouit aujourd’hui d’une extension si large et transversale qu’il ne peut plus passer uniquement pour une simple vogue. Initialement, le design apparut en réaction aux conséquences de la révolution industrielle. Il se donnait pour tâche de réformer les modes d’existence, dans le souci d’une plus grande justice sociale.

Si cet esprit du design ne s’est jamais tari tout à fait, la cruauté néolibérale et l’urgence écologique l’ont ravivé, conduisant de nombreux designers à s’engager sur la voie d’une production « responsable ».
Le design conduit ainsi à reposer la question éthique sur un plan fondamental qui est également celui d’un modèle de développement raisonnable. Par la prégnance discrète mais déterminante de l’habitat, ce sont des différences, des valeurs qui forment tout un chacun par la fréquentation et l’usage. Le design se trouve ainsi au carrefour d’une multiplicité « holistique » d’exigences dans le rôle, ambivalent, d’aménageur d’espaces partagés.

Auteur : Hélène TIROLE
Titre : Quais des livres
Les bouquinistes des quais de Paris, un destin, une histoire... Des bords de Seine au Saint-Laurent

Préface de Jean Pruvost

Tout commence au XVIe siècle : Des colporteurs, « commerçants à la boutique portable », parcourent les rives de la Seine, vendant à la criée almanachs en vogue, chansonnettes coquines, pamphlets et autres imprimés... Des siècles plus tard, ils ancrent leurs boîtes en bois sur les parapets et transforment les quais de Paris en un phénomène historique de foisonnement de livres en plein air, unique au monde.
Si les Bouquinistes ont résisté à plusieurs siècles d'épreuves en tous genres, c'est bien parce qu'ils ont quelque chose d'inestimable à transmettre : un patrimoine de livres « éternels », des moments cruciaux reliés à l'histoire de Paris, des souvenirs, des valeurs universelles, souvent originales, la possibilité d'une lecture buissonnière... Rouage marquant dans l'histoire du livre et de la lecture, les Bouquinistes sont « l'un des plus beaux fleurons de Paris », selon André Malraux, inscrits depuis 2019 par le Ministère de la Culture à l'inventaire du « Patrimoine culturel immatériel en France ».

Auteur : Arnaud VILLANI
Titre : Avant la philosophie
Contribution critique à l’histoire de la pensée occidentale, I

Une contribution à la critique de la philosophie occidentale, en trois volumes ? Pourquoi ? Ce n’est pas seulement que, sur la ligne tranquille de la philosophie, prise pour l’éternelle Colombe de la paix, se découvre une cassure franche au moment platonicien. C’est surtout, comme je veux le montrer, que, derrière cette cassure nous empêchant de voir les Présocratiques dans leur pensée réelle, se manifeste, à un œil exercé aux signes linguistiques des mutations de pensée, un combat de géants (« gigantomachie ») qui, trop longtemps occulté, ne cesse de produire des conséquences peu désirables sur les hommes et « leur » monde. Ce premier volume aborde quatre questions : 1) le rapport oublié entre mythe, sagesse et pensée ; 2) l’installation en philosophie d’une noétique légitimant le cumul ; 3) l’abandon des deux soutiens de la pensée en place jusqu’alors, le mouvement préféré à des stases, le tout préféré à la séparation ; 4) l’invention d’un Idéal paradisiaque et transcendant auquel devraient se sacrifier les générations, et être exclus ceux qui ne voudraient pas s’y conformer.

Auteur : Arnaud VILLANI
Titre : Chiens de faïence
Contribution critique à l’histoire de la pensée occidentale II

Les « chiens de faïence » se regardent de travers, dans une haine de porcelaine. Les hommes sont-ils nécessairement voués à cette attitude, les uns envers les autres, et à l’égard du monde qui les engendre et les soutient ? Sommes-nous « de nature » destinés à l’agression et au pouvoir dominant ? Parcourir l’histoire, l’ethnographie, la philologie, montre au contraire qu’un modèle permettait autrefois de penser, à côté de l’un et du deux qu’il est aisé de mettre en position d’antagonisme, une forme d’un/deux qui, par « coïncidence des opposés » proposait à la fois une unité bien tenue, et la plus grande multiplicité de différences. Platon, qui eût été bien inspiré d’en user, a préféré la voie de la transcendance, à la fois une vitrine et un alibi du pouvoir dominant. Je détaille ici ce modèle du « deux dans l’un », cherche à montrer comment le pouvoir se glisse dans la pensée, et retrouve, dans la pensée de Sophocle, une très ferme condamnation des mentalités guerrières, qu’elles s’expriment, à travers Œdipe, Créon, Ajax, contre la nature ou contre les femmes.

Auteur : Arnaud VILLANI
Titre : Raisons de guerre et politique du grand monde
Ici s’achève, provisoirement, mon enquête sur la Raison occidentale. Il s’agissait de faire apparaître un lien secret entre le concept et une « logique » de la guerre. Avec ce qui en découle : le statut trop souvent réservé aux femmes ; l’assaut contre la nature, dont les effets s'accélèrent ; la réduction du rationnel à un calcul de richesses ; le renforcement des racismes et communautarismes… Nous avons ignoré l'activité d’une collectivité inconsciente, éradiqué les éléments actifs de l'irrationnalité, rêvé d'une paix perpétuelle sans interroger le mythe du "progrès de l'esprit humain". Ce faisant, nous avons libéré une guerre totale qui couvre tous les champs, des médias à la religion, du géopolitique à l’économie, des finances à l’écologie. Il est plus que temps de pointer, à côté de ses atouts, le côté noir d’une raison menaçant de se renverser en obscurantisme. « Science sans conscience n'est que ruine de l'âme » : Rabelais ignorait à quel point il disait vrai.

Auteur : Jean-Louis WAISSMANN
Titre : Finance sans conscience
Dix ans après la crise financière de 2008, régulateurs et monde politique sont quasiment paralysés devant la résistance des acteurs financiers à évoluer vers des structures moins oligopolistiques, animées de comportements moins risqués.
Résultat : tous les indicateurs financiers ont largement dépassé la cote d’alerte atteinte en 2008.
Cet essai décrit le comment et le pourquoi de ce qui s’est déroulé dans la sphère financière depuis dix ans.
Il appelle de ses vœux une élévation des consciences, seule en mesure de faire évoluer cette forteresse financière bien protégée.
La crise sanitaire mondiale que nous traversons pourrait être un accélérateur de cette élévation.

Auteur : Jean-Louis WAISSMANN
Titre : Vers l’âge de l’accès à l’énergie
Dans cet essai intitulé VERS L’ÂGE DE L’ACCÈS À L’ÉNERGIE Jean-Louis Waissmann soulève des problématiques au cœur de l’actualité. Alors que la plupart des thèses relatives à la transition énergétique soutiennent un modèle économe en énergie, il affirme que l’énergie est universellement répandue mais en mode “basse énergie”. Le défi consiste alors à adapter nos modes de consommation et donc nos modes de production à ces formes nouvelles d’énergies douces. Ainsi, la vision d’une civilisation humaine couplée à une croissance de la consommation d’énergie est respectée. Mais une “bifurcation” intervient et crée une rupture avec l’âge précédent. En effet, l’utilisation de l’énergie se fait dans le respect des écosystèmes vivants au sens large (C’est-à-dire nature et société humaine, le tout inclus dans la biosphère.)
Toutes les préconisations proposées dans cet essai s’appuient sur les principes de base respectueux de la pérennité du monde vivant :

Auteur : Frédérique ZAHND
Titre : Autopsie d'un best-seller
En 2001, Catherine Millet, spécialiste internationale d’art contemporain et rédactrice en chef de la très sélecte revue Art Press, publie une autobiographie qui est comme un coup de pistolet dans un concert : La Vie Sexuelle de Catherine M. Trois millions de lecteurs dévorent ces 250 pages de sexe de groupe, écrites dans la langue de Proust. La presse est unanime : c’est un chef-d’œuvre. Ce chef-d’œuvre, trop aveuglant, échappe alors à une véritable analyse littéraire et philosophique. Frédérique Zahnd revient sur ce monument de la littérature libertine pour découvrir, contre toute attente, qu’il est irrigué par un certain imaginaire catholique ; un imaginaire dualiste, qui oppose le corps et l’âme. En prenant le contre-pied de la morale catholique, Millet reconduit ces présupposés dualistes, qui sont aussi ceux de la modernité. Le best-seller de Millet apparaît donc comme l’accomplissement ultime de celle-ci, une véritable apothéose moderne. Déconstruire ce chef d’œuvre permet de nous situer au cœur de deux crises systémiques : celle du catholicisme, et celle du monde moderne en train de se défaire.



Editions Unicité
3 sente des Vignes
91530 Saint-Chéron
Tél. 06.16.09.10.85
site réalisé parliens mentions légales © 2013 Editions Unicité